La région grenobloise, selon Jean-Pierre Verjus, directeur de l’Inria Rhöne-Alpes, a été l’une des premières en France où l’arrivée d’Internet et ses implications ont été le mieux anticipées. Gren...

La région grenobloise, selon Jean-Pierre Verjus, directeur de l’Inria Rhöne-Alpes, a été l’une des premières en France où l’arrivée d’Internet et ses implications ont été le mieux anticipées. Grenoble a été choisi en novembre 1997 pour piloter le pôle “villes numériques” mis en place par le conseil régional Rhöne-Alpes. Outre l’implantation récente à Lyon de Cisco, la mise en service de la “st@tion Internet” une boutique expérimentale de France Télécom, vient s’ajouter le projet de création d’un musée vivant des jeux vidéo unique au monde. Piloté par Infogrames, le projet prévoit de créer la Cité du jeu vidéo baptisée Game Village. Réunissant une dizaine de partenaires, le club reste largement ouvert à tous les acteurs du secteur. Game Village proposera toute une collection de machines et plusieurs milliers de jeux vidéo, des expositions et ateliers thématiques, des spectacles, le tout branché sur le Web pour une animation internationale permanente. Envisagé pour 2001, ce projet est évalué à 60 millions de F. Le secteur tout confondu (multimédia on line et off line, prestataires de services, commerce électronique, jeux, gestion électronique de documents) représente environ 150 sociétés sur Lyon employant plus de 2 000 personnes réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 3 milliards de F. France Télécom vient d’ouvrir dans le centre de Lyon une station Internet comprenant 18 PC en ligne et va améliorer courant 1999 ses liaisons haut débit utilisant la technologie ADSL dans le Rhône. Comme aime à le rappeler le sénateur René Trégouet, initiateur du câblage du département qui sera achevé en 2 000, déjà promu par la DG 13 comme la “plus grande plaque optique européenne”, le Rhône va devenir un concentré des véritables performances du Net. Le triptyque industrie-recherche-enseignement fait des merveilles à Grenoble. Même si les montants sont encore modestes, les principaux investisseurs locaux et nationaux misent de plus en plus sur les projets Internet. Alexandre Dreyfus vient de lancer Webcity, un réseau éditeur de magazines d’informations pratiques et de loisirs sur Internet. Le groupe de presse le Dauphiné Libéré vient de lancer sur Internet la Galerie Rhône-Alpes, avant la vente en ligne de produits touristiques. PDG de Double Click, le leader mondial de la vente d’espaces publicitaires sur le Net, Kevin Ryan affirme “le marché de la publicité double chaque année”. L’entreprise lyonnaise Decan veut se positionner comme maître d’oeuvre de grands projets de gestion de production assistée par ordinateur. (Dossier de trois pages La Tribune 15/10/1998)