Sur le continent sud-américain, et plus particulièrement en Argentine et au Chili, les sites comme Facebook et Twitter commencent à s'imposer nettement en termes de temps passé sur le web.

Des réseaux sociaux très populaires en Amérique latine

L’Amérique Latine suit la tendance en termes d’utilisation des réseaux sociaux : en Argentine et au Chili, si en janvier 2011 les portails tels que Google ou Yahoo! représentaient encore un tiers du temps passé sur le web en Argentine, ceux-ci sont en perte de vitesse de dix points par rapport à 2010. C’est ce que dévoile une étude réalisée par ComScore, un cabinet d’étude spécialisé dans le numérique. Les messageries instantanées, la consultation et l’envoi d’emails sont également en baisse. Tout cela au profit des réseaux sociaux qui gagnent environ 12 points et représentent désormais près de 30 % du temps passé sur Internet.

L’effet Facebook

Les résultats de cette analyse sont similaires au Chili. Les réseaux sociaux ont pris la tête des sites où les internautes passent le plus de temps et détrônent les portails. C’est notamment Facebook qui attire le plus d’internautes. En Argentine ils sont déjà plus de 11 millions à être inscrits sur le site, cela représente près de neuf personnes sur dix qui utilisent Internet. Quant au Chili, déjà 6,5 millions d’internautes on été conquis par le site communautaire.

L’exploit de Twitter

Le continent est également l’une des zones où Twitter à le plus fort taux de pénétration au monde : en une année seulement, le site de microblogging a réussit à capter 13,1% des internautes au Chili (un million d’inscrits) et 12,5% en Argentine (1,6 millions d’utilisateurs). Autant de tendances qui encouragent les entreprises et les publicitaires à orienter leurs stratégies d’investissements et de marketing vers ces sites.