voitures progressent fortement. Selon une étude de la Travel Industry Association of America (TIA) sur les comportements des eTravelers aux Etats-Unis, dont fait état l’e-tourisme Newsletter de Lu...

voitures progressent fortement. Selon une étude de la Travel Industry Association of America (TIA) sur les comportements des eTravelers aux Etats-Unis, dont fait état l’e-tourisme Newsletter de Luc Carton, les réservations on line de billets d’avion, d’hôtels et de locations de voitures ont généré en 2000 un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars aux Etats-Unis, en hausse de 58 % par rapport à 1999. A lui seul, l’e-tourisme a ainsi représenté 30 % de la totalité des dépenses Internet BtoC effectuées en 2000 aux USA. Il s’agit essentiellement d’une population d’internautes confirmés. 55 % des consommateurs cherchant de l’information ou réservant sur le net, utilisent Internet depuis plus de deux ans. 60 % d’entre eux surfent plus de 11 h par semaine, 33 % plus de 21 h par semaine. Le panier moyen des eVoyageurs se déplaçant le plus fréquemment s’élève à 3 200 dollars, celui des eVoyageurs les moins réguliers à 1 400 dollars. Les séjours réservés on line sont d’une durée supérieure à ceux réservés habituellement off line: 5 nuits en moyenne pour le on line, contre 4 pour le off line aux Etats-Unis. 84 % des internautes interrogés ont acheté un billet d’avion sur le net, 78 % y ont réservé une chambre d’hôtel, 59 % ont loué une voiture sur le web, 33 % ont utilisé la billetterie (musées, festivals, évènements sportifs), 18 % ont acheté en ligne des entrées pour des parcs de loisirs, 17 % y ont réservé des packages, 8 % ont réservé en ligne leur croisière. On s’aperçoit que le recours au web pour les différents aspects du secteur loisirs se généralise. Il y a un an, l’internaute espérait surtout trouver en ligne un prix et un horaire. Selon l’étude de la TIA, 59 % des internautes interrogés consultent les eServices de préparation d’itinéraires et les cartes online, 54 % recherchent leur futur lieu de séjour, 46 % de l’information sur les activités de loisirs, 45 % consultent les horaires des vols aériens (ce type de recherche recule en 4ème position dans les comportements du surf), 36 % recherchent des informations concernant les restaurants et spectacles, 34 % consultent les calendriers on line des évènements locaux, 26 % surfent pour louer une voiture, 22 % espèrent trouver on line une destination qui leur plaise, enfin 13 % sont attirés par des offres de packages. Enfin, selon cette étude, 71 % des personnes interrogées utilisant le web pour préparer leurs voyages déclarent utiliser de moins en moins les services des agents de voyage traditionnels. 68 % utilisent de moins en moins les offices du tourisme nationaux pour s’informer. 68 % téléphonent moins souvent aux compagnies aériennes, 58 % aux loueurs de voitures, 57 % aux professionnels de l’hôtellerie. 57 % des eVoyageurs téléphonent de moins en moins pour obtenir des brochures touristiques. 39 % des internautes préparant leurs voyages en ligne ont moins de 35 ans, 50 % entre 35 et 55 ans. 59 % des eVoyageurs disposent de revenus supérieurs en moyenne à 50 000 dollars. L’étude constate également que 67 % des réservations et achats on line seraient réalisés directement sur les sites des producteurs eux-mêmes (compagnies aériennes, chaînes hôtelières, loueurs de voitures …), bien que 54 % des personnes sondées avouent surfer aussi sur les sites des grandes agences de voyages comme Travelocity ou Expedia. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 09/03/2001)