Tous les deux mois, Keljob.com (http://www.keljob.com), métamoteur de recherche d’emploi, livre les grandes tendances sur Internet en matière de recherche d’emploi, de mobilité sociale et de l’évol...

Tous les deux mois, Keljob.com (http://www.keljob.com), métamoteur de recherche d’emploi, livre les grandes tendances sur Internet en matière de recherche d’emploi, de mobilité sociale et de l’évolution du e-recrutement en France. Son 2ème Observatoire Internet é Emploi livre les résultats de la première étude exhaustive sur le comportement des 1 400 premières entreprises françaises face au e-recrutement. Près de 70 % des 1 400 premières entreprises françaises ont aujourd’hui un site Internet. 1/3 d’entre elles disposent d’une rubrique Ressources Humaines et ¼ y proposent des offres d’emploi. Les 100 premières entreprises françaises ont toutes un site Internet. 66 % d’entre elles y mettent leurs offres en ligne et 40 % proposent un masque de dépôt de CV. Cela traduit bien l’intégration de leur site dans leur processus de recrutement. Alors que le nombre d’offres d’emploi sur Internet ne progresse ce trimestre que de 3,5 % avec 151 134 offres d’emploi accessibles, les offres déposées sur le site des entreprises progresse de 28 %. Cyril Janin, président du directoire de keljob.com constate «2000 aura été marquée par l’adoption du recrutement en ligne, 2001 sera manifestement l’année de l’explosion des sites d’entreprise». Quatre étapes successives sont nécessaires aux entreprises pour maîtriser le e-recrutement. Après l’ouverture de leur site, les entreprises créent une rubrique RH dans laquelle sont présentés les carrières et les métiers existants. Les offres d’emploi interviennent ensuite. Enfin, le masque de saisie de CV leur permet de gérer les candidatures et de constituer une CVthèque. Les grands comptes achèvent actuellement leur cycle. Les PME et PMI le débutent. 65 % des hommes utilisent Internet pour rechercher un emploi. Néanmoins, la proportion des femmes progresse de 3 % par rapport à janvier 2001 et devrait croître considérablement d’ici la fin de l’année. 14 % des femmes recherchent en priorité des postes dans la communication, 12 % dans les fonctions commerciales et marketing. Le secteur de l’informatique et des télécoms demeure le domaine le plus recherché par les internautes (17 %). Toutefois, la tendance à la baisse observée il y a deux mois se renforce. L’écart avec le secteur du commerce / marketing / vente / distribution diminue encore (15,6 % des demandes, + 1,9 % de progression). Près de 33 % des internautes fréquentent les rubriques emploi. 63 % d’entre eux envoient leur candidature par e-mail et 56 % connaissent quelqu’un ayant trouvé un emploi grâce à Internet (Etude e-CPP). 61 % d’entre eux évoquent comme frein principal à la consultation des offres sur Internet la mise à jour des annonces et des informations, considérée comme trop tardive. (étude e-CPP). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 05/04/2001)