117 projets ont répondu à l’appel pour la constitution de “campus numériques français”. L’appel à projets 2001 a engagé près de 200 établissements d’enseignements supérieurs (86 projets déposés en 2...

117 projets ont répondu à l’appel pour la constitution de “campus numériques français”. L’appel à projets 2001 a engagé près de 200 établissements d’enseignements supérieurs (86 projets déposés en 2000, 117 en 2001). Il a suscité plus de 480 conventions de partenariat entre ces établissement et 35 partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur étrangers. Les associations ou les partenaires privés ont participés à cet appel via 178 partenariats. Les projets reçus soulignent la forte implication des secteurs de la médecine et des sciences et techniques (respectivement 18 et 26 % des projets). Les sciences humaines et sociales et l’ingénierie de formation, disciplines prioritaires de cet appel, ont présenté plus de 30 % des projets, dont 15 % en SHS et 15 % en ingénierie de formation ou sciences de l’information et de la communication. 66 projets ont été retenus: 27 projets sont financés par une étude de faisabilité visant à l’élaboration de consortiums, 39 projets sont en phase de réalisation de contenus et de services de formation ouverte et à distance. L’appel à projets, doté de 50 millions de F, marque l’importance accordée par le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Recherche à ce dispositif. Objectif: soutenir financièrement les établissements publics d’enseignement supérieur placés sous la tutelle du ministère de l’Education nationale, souhaitant développer des formations à distance (FAD) à l’aide des nouvelles technologies de l’information et de la communication. (Christine Weissrock Atelier BNP Paribas 23/07/2001)