Le cabinet IDC a mené une étude pour le compte de Genuity auprès de 400 sociétés majeures dans les secteurs de la finance, de l’industrie, de la distribution et de la communication en France, en All...

Le cabinet IDC a mené une étude pour le compte de Genuity auprès de 400 sociétés majeures dans les secteurs de la finance, de l’industrie, de la distribution et de la communication en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, concernant l’implantation de l’e-business en Europe. L’architecture des SI et la sécurité sont aujourd’hui considérés comme les enjeux prioritaires dans la mise en œuvre d’une stratégie e-business par la majorité des responsables interrogés. Selon Karim Bahloul, analyste chez IDC, les entreprises européennes doivent choisir avec le plus grand soin leur fournisseur d’infrastructure e-business «la nature critique des applications web impose aujourd’hui des services d’infrastructure intégrés, car seuls des services maitrisés de bout en bout peuvent garantir les niveaux de qualité indispensables à la compétitivité des entreprises». Un nouveau type de prestataire a fait son apparition, d’après IDC, pour répondre à la demande de services intégrés avec des offres allant au-delà de l’hébergement et de l’accès Internet. Pour répondre aux besoins e-business, ces nouveaux venus offrent toute une gamme de solutions. Selon l’étude, le développement des projets e-business au sein des entreprises européennes s’accélère depuis plus d’un an, en particulier pour les sites web institutionnels, les sites de commerce électronique, les intranets/extranets et les places de marché ou portails d’entreprise. 77 % des entreprises ayant lancé une stratégie Internet en 2001 ont mis en place un site web d’entreprise, 34 % ont déployé un extranet, 26 % ont installé un portail d’entreprise, 28 % disposent d’un site web avec capacités de commerce électronique et 15 % ont installé une place de marché électronique. Selon les estimations, le nombre total de sociétés européennes disposant d’un site web devrait atteindre 1,7 million d’ici la fin 2001, contre 1,3 million fin 2000, soit une croissance de 29 %. Selon IDC, plus de 90 % des entreprises européennes disposeront d’une présence sur Internet en 2003. L’étude constate que la pénétration d’Internet dans les grandes sociétés européennes est la plus importante en France que dans les autres pays: 94 % des grandes sociétés françaises disposent en effet d’un site web, contre 90 % en Angleterre et en Allemagne. Pour les deux tiers des entreprises européennes interrogées, l’intégration est une condition essentielle du succès de leur stratégie e-business, notamment l’intégration des solutions d’eCRM, de Business Intelligence, d’e-procurement ou de gestion de la chaine logistique avec les programmes d’e-business. Toujours selon l’étude, les entreprises européennes mettent désormais Internet au cœur de leur stratégie afin de conquérir des parts de marché, d’améliorer leur rentabilité et de renforcer leur compétititivité. Le texte complet de l’étude Genuity-IDC est disponible sur les sites http://www.marcom-genuity.net et http://www.integra-europe.com (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 9/01/2002)