Les décisionnaires dans le secteur technologique considèrent ces trois thèmes comme les enjeux majeurs de la croissance des entreprises modernes.

Les secteurs à ne pas négliger ? Cloud, réseaux sociaux et sécurité

Les décisionnaires du secteur technologique considèrent la gestion du Cloud, de la sécurité ainsi que des réseaux sociaux comme les compétences essentielles  à posséder. C'est du moins la tendance qui transparaît lorsqu'on les interroge. Ce qu'a fait l'entreprise Protiviti au cours d'une étude auprès de plus de 200 d'entre eux (vice-présidents IT, chargés de la communication...). Répartis à travers le monde entier, ces derniers représentaient l'ensemble des industries existantes. Au moment de se justifier quant à ce choix, les personnes interrogées expliquent qu'il s'agit à leur sens de domaines connaissant une très forte croissance, mais dont les rouages sont encore mal appréhendés.

Des employés compétents capables d'intégrer rapidement une évolution

Par conséquent pour profiter efficacement de cette croissance, il est nécessaire pour l'entreprise de posséder en son sein des employés capables de cerner toutes les implications du phénomène. Par exemple, mettre en place une stratégie pertinente sur n'importe quel réseau social induit de connaître précisément son mode de fonctionnement. De même, avant de recourir au Cloud et à l'externalisation, l'entreprise doit être certaine des implications que cette décision peut avoir, notamment en termes de perte de pouvoir sur certains aspects de sa stratégie. Enfin, la sécurisation des informations constitue un élément clé de n'importe quelle stratégie web. De fait, être conscient de la robustesse ainsi que des faiblesses de son système est nécessaire, ne serait-ce que pour savoir si l’entreprise est en adéquation avec les réglementations sécuritaires d'un pays particulier.

Des problèmes potentiels de plus en plus nombreux

Signalons toutefois qu'il s'agit là que des domaines considérés comme "majeurs" par les personnes interrogées. Kurt Underwood, manager en chef chez Protiviti, signale ainsi que "l'essor technologique rapide que connaît le secteur commercial depuis 10 ans a forcé les départements IT à proposer un panel de solutions suffisamment large pour couvrir l'ensemble des problématiques auxquelles peuvent être confrontées les entreprises". C'est à dire que d'autres tâches, moins médiatiques (comme par exemple s'assurer de l'aspect légal et de la conformité de actions sur réseaux sociaux), constituent également des prérequis indispensables. Il conclue "les employés IT modernes doivent posséder des compétences de plus en plus variées".