La SSII Sema Group travaille discrètement depuis trois ans avec la société américaine Broadvision sur des projets Internet. Après avoir mis en place des solutions Internet pour une douzaine de clien...

La SSII Sema Group travaille discrètement depuis trois ans avec la société américaine Broadvision sur des projets Internet. Après avoir mis en place des solutions Internet pour une douzaine de clients européens, dont Virgin, Metro, Belgacom ..., les deux sociétés ont officialisé et renforcé hier leur partenariat en annonçant "une alliance stratégique". Sema Group devient ainsi le premier intégrateur du logiciel "one to one" de Broadvision. Celui-ci permet de faire du marketing personnalisé auprès des utilisateurs d'Internet et d'assurer la sécurité des transactions. Une unité, nouvellement créée par Sema, dédiée au commerce électronique et à la gestion de la relation client, sera dirigée par Yves de Talhoüet, directeur de l'activité réseaux et communications de la SSII. Ensemble, les deux groupes vont également développer des solutions pour les opérateurs de télécoms leur permettant de mieux gérer leur clientèle. Près de 110 sites tournent actuellement avec le logiciel "one to one" de Broadvision, dont celui d'American Airlines. Pehong Chang, son fondateur, affirme en plaisantant "notre business-modèle est très clair : nous vous donnons la pelle qui vous permet de creuser pour trouver l'or. Notre système est complètement orienté vers le commerce électronique et permet de faire du marketing ciblé comme de suivre les transactions". Réalisant d'ores et déjà 40 % de ses ventes en Europe, Broadvision devrait atteindre un chiffre d'affaires en 1998 proche des 50 millions de dollars (42 millions d'euros environ) avec un premier profit de près de 2 millions de dollars (1,7 million d'euros). Cotée depuis deux ans et demi au Nasdaq, "le titre a gagné 400 % en 1998 et a réalisé la seizième plus forte progression sur le Nasdaq". (Les Echos - La Tribune - Le Figaro - 19/01/1999)