Sendmail, fondée en Californie en 1998 par Greg Olson, concepteur de la plate-forme universelle de courrier électronique, lance ses opérations en Europe du Sud et annonce l'ouverture de sa filiale f...

Sendmail, fondée en Californie en 1998 par Greg Olson, concepteur de la plate-forme universelle de courrier électronique, lance ses opérations en Europe du Sud et annonce l'ouverture de sa filiale française. Mission de Christopher Richard, son directeur général : développer les activités du pionnier de la messagerie Internet, principalement en France, Italie, Espagne et au Portugal. La technologie Sendmail existe depuis 1981, date de sa création par Eric Allman, chief technology officer de Sendmail, au sein de la communauté Open Source. La société Sendmail commercialise une offre complète de messagerie Internet et les services associés permettant aux opérateurs et aux entreprises de sécuriser, gérer, administrer et faire évoluer leurs échanges électroniques. Standard du routage de la messagerie électronique, Sendmail équipe la majorité des serveurs Internet. 80 % des 100 premières sociétés du classement de la revue américaine Fortune et 29 des 36 premiers fournisseurs d'accès Internet dans le monde utilisent en effet aujourd'hui la technologie Sendmail. Pour Sendmail, l'Europe représente un très fort potentiel puisque le marché européen de la messagerie Internet dépassera largement celui des Etats-Unis d'ici 2005 et représentera un tiers du marché mondial, soit près de 200 millions d'utilisateurs. On compte d'ores et déjà 7,7 millions d'internautes en France (source Médiamétrie). La société a largement investi en Europe. Sendmail a en effet ouvert trois filiales couvrant les régions Nord, Centre et Sud de l'Europe, à partir respectivement de Londres, Munich et Paris. Un centre de support technique européen est disponible en langue française, anglaise et allemande. La société a également mis en place des ressources marketing pour anticiper les spécificités du marché, en particulier dans l'Internet mobile et le WAP, appelés à devenir les vecteurs dominants de l'Internet en Europe. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 23/06/2000)