Les études sur les usages d'Internet se suivent sans nécessairement se ressembler. Forrester Research a publié mercredi un rapport qui vient contrecarrer une récente enquête réalisée pour le...

Les études sur les usages d’Internet se suivent sans nécessairement se ressembler. Forrester Research a publié mercredi un rapport qui vient contrecarrer une récente enquête réalisée pour le magazine « Notre Temps », sur l’utilisation d’Internet par les seniors (à partir de 55 ans). La première met en avant la fracture numérique dans les pays d’Europe du Sud entre les seniors et le reste de la population en termes d’usages du web. La seconde, à l’inverse, démontre que la proportion d’internautes parmi les seniors augmente très vite, en France.

France, Italie et Espagne : Ces trois pays, les plus grands d’Europe du Sud, sont ceux d’Europe occidentale où le nombre d’internautes augmente le plus rapidement. A tel point qu’ils seraient proches de rattraper leur retard sur les pays d’Europe du Nord les plus connectés, à savoir la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Scandinavie.

Selon les analystes cependant, cette évolution dans le bon sens est menacée par un obstacle majeur : l’exclusion d’une classe d’âge, les seniors, sur lesquels la généralisation d’Internet n’a pas d’effet. Selon Forrester Research, le nombre d’internautes de moins de 34 ans est cinq fois supérieur à celui des internautes de plus de 55 ans en France et en Espagne. Par comparaison, il n’est que deux fois supérieur au nombre d’internautes seniors au Royaume-Uni.

Au mois de décembre 2003, une enquête réalisée pour le magazine « Notre Temps » se montrait plus optimiste quant à la croissance de l’équipement et du taux de connexion des seniors en France. L’enquête insistait plus particulièrement sur le fait que le nombre de seniors connectés croît plus rapidement que le nombre global d’internautes en France. Une constatation qui autorise à penser que le retard des seniors sur le reste de la population française va plutôt continuer de se résorber ces prochaines années.

(Atelier groupe BNP Paribas – 12/02/2004)