Pour tenter de concurrencer les mastodontes américains de la recherche, plusieurs moteurs diversifient leurs outils. Dernière marotte en date: la vidéo...

Les sites de recherche mettent de la vidéo dans leurs moteurs

Pour tenter de concurrencer les mastodontes américains de la recherche, plusieurs moteurs diversifient leurs outils. Dernière marotte en date: la vidéo.

Comment résister à l'envahisseur Google et à son Universal Search quand on est un - plus petit - moteur de recherche? Peut-être en proposant de nouvelles fonctions pour enrichir les requêtes des internautes. C'est le choix fait par Exalead et Ask.com, qui viennent d'ajouter de nouveaux outils de recherche vidéo à leurs moteurs.

Le site français, qui avait lancé récemment la recherche dans les blogs et forums, s'attaque désormais avec son outil Internet grand public aux vidéos qui circulent sur la Toile. L'application, disponible en version bêta, indexe des millions de contenus - plus de 4 millions à ce jour - issus des principaux portails de vidéo en ligne comme YouTube, MySpace, Vodeo, Kewego et DailyMotion.

Une recherche multicritère dédiée

"Exalead a toujours pris en compte l'importance d'être capable de trouver rapidement et facilement des informations pertinentes, sans se soucier des problèmes de format", estime François Bourdoncle, le co-fondateur et p-dg du moteur de recherche.

Pour effectuer une recherche vidéo, rien de plus simple. Plusieurs critères, comme la pertinence, le titre, la durée ou la popularité, permettent d'affiner les résultats. Une zapette, située à la droite de l'écran, permet également aux utilisateurs d'élargir leurs requêtes d'un simple clic, grâce à une liste de mots-clés associés à l'objet de la recherche. Il est également possible de se repérer selon la source de diffusion ou la durée de la vidéo.

Ask multiplie les catégories de recherche

Autre technique pour se diversifier : celle adoptée par Ask.com. Le quatrième moteur américain ouvre ses outils de recherche à la photo, la vidéo et les clips musicaux.

Le nouveau service, baptisé Ask3D, fournira des résultats qui pourront être précisés selon plusieurs critères et qui seront affichés sur trois fenêtres verticales distinctes. En effet, les requêtes seront examinées par un système d'analyse du contenu qui déterminera la catégorie de recherche la plus susceptible d'intéresser l'internaute.

"C'est comme effectuer une recherche sur une dizaine de moteurs à la fois et avoir un décideur intelligent qui va choisir les réponses les plus pertinentes par rapport à la requête", explique Jim Lanzone, le directeur général d'Ask.com à Reuters.

Pour la vidéo, Ask a signé un partenariat avec Blinkx. La société, spécialisée dans les technologies de recherche vidéo, mettra plus de 12 millions d'heures de contenus audio et vidéo à la disposition des utilisateurs d'Ask.com.

Mais la route est encore longue pour concurrencer Google et consorts. Selon Comscore, Ask.com n'a généré en avril 2007 que 5,1% des recherches aux Etats-Unis, contre 50% pour Google et 27% pour Yahoo!.

(Atelier groupe BNP Paribas – 06/06/2007)