Plusieurs mois après le lancement par Wengo, la filiale de Neuf Cegetel spécialisée dans la téléphonie sur IP, de sa plate-forme de vente et d'achat de services en ligne, c'est au tour de Skype d'entrer dans la danse...

Plusieurs mois après le lancement par Wengo, la filiale de Neuf Cegetel spécialisée dans la téléphonie sur IP, de sa plate-forme de vente et d'achat de services en ligne, c'est au tour de Skype d'entrer dans la danse. Le logiciel de VoIP propose désormais Skype Prime, une fonctionnalité permettant à des internautes de mettre leurs compétences au service d'utilisateurs du Net, contre rémunération.
 
Que l'on soit professionnel ou client, il est nécessaire, pour profiter de ce nouveau service, de disposer de la version 3.1 de Skype, encore en version bêta, et d'un compte PayPal. Les sommes facturées seront en effet stockées sur le système de paiement.
 
Gros avantage de la formule: les services adultes, les jeux d'argent, les services de santé et de thérapie ou encore les conseils juridiques seront interdits. Si ce contrôle s'avère efficace, voilà qui pourrait donner une longueur d'avance à Skype dans un secteur où ce type de contenus prolifère.
 
Enfin, Skype propose une facturation à l'acte ou à la minute. Afin d'éviter les abus, les appels décomptés à la minute devront être compris entre 0.40 et 2 euros. Pour se rémunérer, Skype ponctionnera 30% des sommes générées par les appels.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 13/03/2007)