L'industrie du disque se porte mal. Depuis le début de l'année 2003, ses ventes ont baissé de 13,5 %. Au troisième trimestre, cette baisse s'est accélérée, et le Syndicat national de l'édition ...

L’industrie du disque se porte mal. Depuis le début de l’année 2003, ses ventes ont baissé de 13,5 %. Au troisième trimestre, cette baisse s’est accélérée, et le Syndicat national de l’édition photographique (Snep) prévoit une baisse totale de 10 % des ventes sur l’ensemble de l’année. En cause ? Le piratage, identifié comme le fondement de ces pertes d’activité. Pour ce qui est de la copie de cd à cd, le Snep confirme la mise en place de systèmes verrouillant les CD. Et pour lutter contre le téléchargement illicite sur Internet, le syndicat n’exclut pas le dépôt de plaintes contre les plus gros usagers du peer-to-peer, comme l’a fait la RIAA, la Recording Industry Association of America (voir article de la Lettre de l’Atelier du 20.10.2003). Les responsables du Snep n’ont pas fini de se faire des cheveux blancs, puisque de nouveaux équipements devraient permettre aux adeptes du téléchargement de musique sur Internet d’optimiser leur écoute. Beaucoup d’utilisateurs reconnaissent ne pas profiter pleinement des mp3 qu’ils téléchargent, parce que la qualité du son de leur ordinateur est moyenne, ou parce que ces fichiers restent stockés dans l’ordinateur. Des spécialistes se sont penchés sur ce petit désagrément… et proposent des « récepteurs audio numériques », reliés au PC par une connexion sans fil, un réseau Ethernet, ou des fils électriques. Même chose pour les films stockés dans un ordinateur : ces appareils permettent leur visionnage sur un poste de télévision. (Atelier groupe BNP Paribas – 29/10/2003)