Le site de partage de vidéos SoapBox rouvre ses portes. Il arbore un nouveau système de filtrage de contenus pour protéger le droit d'auteur...

Le site de partage de vidéos SoapBox rouvre ses portes. Il arbore un nouveau système de filtrage de contenus pour protéger le droit d'auteur.
 
Après avoir temporairement fermé pendant plus de deux mois pour se débarrasser des contenus illégaux mis en ligne, la plate-forme SoapBox de la firme de Redmond est de retour, avec quelques changements. Tout d'abord, le service - toujours en version bêta - est maintenant accessible à tous. Auparavant, l'accès ne se faisait que sur invitation. Mais surtout, SoapBox est désormais pourvu d'un système de filtrage destiné à repérer les vidéos en ligne protégées par le droit d'auteur.

Pourquoi avoir intégré un tel système à sa plate-forme? Simplement pour éviter les plaintes en justice des ayants droit qui n'ont jamais autorisé la diffusion de leurs œuvres sur SoapBox. Et éviter ainsi les déboires de Google avec des diffuseurs comme Viacom.
 
Les empreintes numériques: la base du filtrage des vidéos
 
Tout comme MySpace, le système de filtrage de vidéos sur SoapBox sera basé sur la technologie développée par la société Audible Magic. Celle-ci fonctionne avec une base de données regroupant des empreintes numériques attribuées aux contenus et remise régulièrement à jour. La technologie Audible Magic analysera les contenus que les internautes voudront mettre en ligne et vérifiera ainsi qu'ils ne sont pas protégés par le droit d'auteur. Si une vidéo s'avère être effectivement protégée, elle sera immédiatement rendue inaccessible.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 04/06/2007)