Le Sommet mondial sur la Société de l'Information (SMSI) se tiendra pour son second volet à Tunis, du 16 au 18 novembre 2005. Pour financer les activités préparatoires à ce nouveau rendez-vous...

Le Sommet mondial sur la Société de l'Information (SMSI) se tiendra pour son second volet à Tunis, du 16 au 18 novembre 2005. Pour financer les activités préparatoires à ce nouveau rendez-vous, l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) qui se charge de leur organisation a fait savoir que la campagne de collecte de fonds organisés pour l'occasion avait déjà rapporté 840 000 euros .

Ce qui porte à 1,74 million d'euros les fonds globalement récoltés par l'IUT pour le SMSI. C'est déjà plus de la moitié de la somme nécessaire (3,23 millions d'euros). Les donateurs sont pour majorité des gouvernements (Canada, Finlande, France, Allemagne, Libye, Malte, Arabie Saoudite Suède) mais aussi des acteurs privés comme NTT DoCoMo ou l'organisation internationale des télécommunications par satellite.

Parallèlement à cela, des donateurs ont fait savoir qu'ils soutenaient les bourses en faveur des pays en développement. L'Autriche, la Suisse, l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture en font partie. D'autres encore, comme le Canada, ont annoncé leur aide aux activités de la jeunesse.

Toutes ces nouvelles contributions viennent s'ajouter aux dons déjà versés par toute une gamme de parties prenantes, dont les gouvernements d'Azerbaïdjan, du Burkina Faso, du Saint-siège, du Japon, de la Namibie, des Pays-Bas, de la Norvège, du Sénégal, de l'Espagne, de la République arabe syrienne et du Sultanat d'Oman.

Elles ne seront certainement pas superflues, puisque selon le secrétariat général de l'UIT, l'événement doit coûter au total environ 9,7 millions d'euros... dont 3,23 millions d'euros en liquidités et le reste en nature.

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/02/2005)