Instacart s’appuie sur l’apprentissage profond afin de proposer à ses employés une liste de course organisée de manière optimale.

Une start-up utilise l'IA pour que ses "shoppers-livreurs" aillent plus vite

Née à San Francisco, Instacart a construit son succès sur un modèle simple : proposer à ses utilisateurs de faire leurs courses à leur place. Le particulier sélectionne en ligne une liste de produits qu’il souhaite acheter, puis un livreur se rend au supermarché et apporte le panier à son domicile. La vitesse à laquelle le livreur effectue les courses est donc importante pour la rentabilité de l’entreprise, comme l’explique Jeremy Stanley, responsable de la science des données chez Instacart. « Il y a 125 millions de ménages aux États-Unis. Supposons que nous atteignons 1% de parts de marché, à raison d’une livraison par semaine. Épargner ne serait-ce qu’une minute par panier de course représenterait alors un gain de 123 années de courses ininterrompues par an. »

Pour optimiser la vitesse de ses livreurs, la start-up s’appuie sur l’intelligence artificielle, et en particulier sur l’apprentissage profond. Cette technique reproduit grossièrement la manière dont fonctionnent les réseaux de neurones, afin de permettre aux ordinateurs d’apprendre et de s’améliorer eux-mêmes à l’aide d’une large quantité de données. Selon Jeremy Stanley, cette méthode permet à son entreprise d’indiquer aux livreurs l’ordre dans lequel ils doivent chercher les produits dans le supermarché, afin d’effectuer le moins d’allers et retours possible. Chaque livreur possède une application, sur laquelle les produits qu’il doit acheter apparaissent dans l’ordre le plus efficace.

L’algorithme qui régit cet ordre est entraîné à partir d’un jeu complexe de données. « Il y a d’abord le produit en lui-même, puis le magasin dans lequel le livreur se trouve, et enfin le profil du livreur lui-même. » Instacart travaille avec des centaines de chaînes de supermarchés différents, sachant qu’au sein d’une même chaîne, chaque magasin est organisé différemment. L’entreprise emploie également des dizaines de milliers de livreurs, dont certains sont plus expérimentés, plus rapides, et qui ont chacun leur manière de se déplacer dans un supermarché. L'apprentissage profond permet de tirer le meilleur parti de toutes ces données pour augmenter l’efficacité des livreurs.

Instacart fournit également aux supermarchés des informations auxquelles ils n’auraient autrement pas accès. « Lorsqu’un client se rend dans un supermarché avec l’intention d’acheter trente produits différents et qu’il n’en trouve que vingt sur cette liste, le supermarché n’a aucun moyen de le savoir. En comparant les produits demandés par le client et ceux que nos livreurs trouvent effectivement en magasin, nous sommes à même de leur fournir cette information. »

Rédigé par Guillaume Renouard