Apple a présenté son service de streaming musical lors de sa conférence annuelle WWDC destinée aux développeurs. Mis à part un service complet, Apple a mis l’accent sur la proximité entre les utilisateurs et les artistes.

Le streaming musical mise sur plus de proximité entre fans et artistes

Depuis une quinzaine d’années, l’industrie musicale est en pleine mutation. L’arrivée et la démocratisation d’Internet a mis fin à l'âge d’or de l’industrie du disque. Le symbole de cette révolution est sans doute le service peer-to-peer Napster, créé en 1999 par le célèbre Sean Parker, qui permettait l’envoi gratuit de fichiers mp3. Le logiciel est finalement fermé en 2001 pour cause de violation de droits d’auteur. Depuis, nombreux sont les services illégaux qui ont repris le modèle peer-to-peer pour l’échange de fichiers musicaux (LimeWire, BitTorrent …). Cet essor de service a démontré un changement structurel dans l’industrie musicale : les fichiers sont devenus le support principal d’écoute au détriment du physique (CD-ROM, vinyles).

C’est à partir de ce postulat que sont nés les services de streaming comme Spotify, Beats Music, ou encore Deezer, les plateformes plus dédiées aux compositeurs comme SoundCloud, et les plateformes permettant d’acheter de la musique dont la plus connue est l’iTunes Store (qui compte 800 millions de comptes actifs). Mais le défi est aujourd’hui tout autre : créer de la proximité entre les fans et les artistes sur une même plateforme. Cela a un double avantage : proposer des contenus de tout type et inédits aux fans, et augmenter la notoriété des artistes. Pour ce faire, Apple a présenté aujourd’hui « Connect », plateforme dédiée au sein de son service de streaming Apple Music.

Rapprocher artistes et fans, principale préoccupation des services de streaming musicaux

« Apple est historiquement liée à la musique » a déclaré le CEO de la firme de Cupertino Tim Cook vers la fin de la conférence où il s’apprêtait à présenter la célèbre « one more thing ». En effet, Apple a frappé un grand coup dans l’industrie musicale avec le double lancement du premier iPod et du logiciel iTunes en 2001. Le fichier prend alors l’avantage sur les supports physiques du fait du succès mondial de l’iPod, qui se décline ensuite en plusieurs modèles les années suivantes (iPod Mini, Nano, Touch …). Apple introduit ensuite sa « boutique » musicale iTunes Store en 2004, qui sanctifie la migration vers l’achat de musique sur Internet.

Apple a aujourd’hui annonce Apple Music, dont le service principal s’apparente à celui proposé par ses concurrents, notamment Spotify. Mais Apple a surtout présenté Connect, sorte de réseau social où les artistes peuvent être proches de leurs fans. Plus précisément, les fans peuvent suivre leurs artistes favoris, qui peuvent partager leurs derniers clips musicaux, leurs dernières photos, ou encore leurs derniers tweets ou posts Facebook. En d’autres termes, Connect veut devenir le réseau privilégié des artistes pour leurs fans, sans qu’ils aient à les suivre sur un trop grand nombre d’autres réseaux sociaux (Instagram, Vevo, Youtube …). Les utilisateurs peuvent alors interagir directement avec les artistes avec des likes, des commentaires ou des partages.

Il y a quelques mois, le célèbre artiste américain Jay-Z avait entrainé derrière lui des poids lourds de l’industrie musicale (Daft Punk, Kanye West, Beyoncé …) pour le lancement de son propre service streaming nommé Tidal. Celui-ci voulait remettre l’artiste au centre, en proposant des contenus inédits et de différents formats (vidéos, court métrage …), et un service d’écoute en haute qualité. Plus récemment encore, le leader Spotify a annoncé le lancement de nouveaux contenus, comme des vidéos exclusives des artistes, des clips et même des articles. Plus significatif encore : l'entreprise suédoise vient de lever 526 millions de dollars pour préparer une riposte à Apple.

Ces services reposent sur le même modèle freemium, l’accès à une bibliothèque large de musique étant devenu une commodité. La valeur se situe plutôt dans la variété et la qualité des contenus annexes proposés. Des clips officiels, des vidéos dans les coulisses studios ou concerts, des tweets, des photos… Ce sont ces contenus et l’interaction avec les fans qui définiront la valeur des services de streaming car socle d’un engagement plus important de la part des utilisateurs.

 
Rédigé par Arthur de Villemandy