L’environnement de l’e-mail marketing européen est bien portant. C’est sans doute la phrase qui résume le mieux le « Rapport sur les tendances de l'e-mail », publié par le fournisseur d'outils...

L’environnement de l’e-mail marketing européen est bien portant. C’est sans doute la phrase qui résume le mieux le « Rapport sur les tendances de l'e-mail », publié par le fournisseur d'outils marketing DoubleClick et portant sur le dernier trimestre 2003. Les taux d'ouverture et les taux de conversion en Europe au dernier trimestre 2003 se sont améliorés en comparaison avec le troisième trimestre et continuent de devancer les résultats américains. Le taux d'ouverture européen, défini comme le nombre total de mails ouverts divisé par le nombre total d'e-mails envoyés, a atteint 42,9%, soit une hausse de la performance de 1,8% en comparaison avec le troisième trimestre 2003. En France, il a atteint 55,3%, au Royaume-Uni 43,2% et 37,3% en Allemagne. En comparaison sur la même période, le taux d'ouverture américain a atteint 36,8%. Le taux de conversion en Europe, défini comme le nombre total de clics après ouverture divisé par le nombre total d'e-mails envoyés, a atteint 11,3% au dernier trimestre 2003, soit une hausse de la performance de 15% par rapport au troisième trimestre 2003. Il est égal à 8,9% en Allemagne, 8,7% en France et 7,4% au Royaume-Uni. Mis à part en Allemagne, ces taux ont dépassé les chiffres du troisième trimestre 2003. En comparaison, le taux de conversion aux Etats-Unis au dernier trimestre 2003 a atteint 8,4%.Côté format, c’est le message HTML qui est le plus utilisé ; preuve que les e-mails formatés génèrent de meilleurs résultats. Pour le dernier trimestre 2003, les e-mails HTML européens ont atteint un taux de conversion de 12,7% contre 4,8% pour les e-mails texte. Les résultats américains au cours de la même période étaient respectivement de 11,4% et 4,6%.(Atelier groupe BNP Paribas – 09/04/2004)