Smap In s'adresse d'abord aux petits commerces désireux de faire connaître leurs opérations promotionnelles. Les marchands renseignent eux-mêmes une base de données afin de rendre visite leurs offres sur une carte, visibles sur Internet ou via une application mobile.

Un système clef en main pour les commerçants de géolocalisation de promos

 

A l'heure des mobiles et des tablettes, de l'Internet mobile et de la géolocalisation, la petite affichette "Promo : – 20% tous les mercredis" ou "Du 8 au 14, grand déstockage" scotchée sur la vitrine a un petit quelque chose de suranné. Smap In a imaginé un système de publication géolocalisée destiné à afficher les offres en cours des petits commerçants (boutiques, hôtels, restaurants, services), lesquels n'ont pas forcément les moyens ni l'intérêt de développer leur propre application. Concrètement, le marchand ouvre un compte sur SmapIn.com et renseigne un genre de formulaire. Le titre de la promotion (appelé "deal"), sa durée, le nom de l'enseigne, éventuellement une description et des renseignements pratiques sur le magasin. Le "deal" s'affichera alors automatiquement sur une carte interactive que l'utilisateur peut consulter sur le site Web de Smap In ou, c'est l'intérêt de la géolocalisation, sur l'application pour iPhone.

Soldes et "happy hour"

Le service est valable pour tous le commerçants de toute la France et pour tout type de promo (période de soldes ou simple "happy hour" pour un bar). "Depuis la loi de modernisation de l'économie de 2009, les marchands ont droit à deux semaines de soldes flottants supplémentaires ; elles sont généralement qualifiées d'opération de déstockage mais elles sont moins visibles que les soldes 'officiels' dont tout le monde connaît la date » explique à l'Atelier l'un des deux cofondateurs, Bastien Cadéac. C'est pour ce genre d'opération que Smap In est en particulier conçu. Le service est gratuit pour les utilisateurs mais payant pour les commerçants : 1 euro par jour de visibilité de l'annonce. Un tarif qui inclut cependant des outils de reporting tels des indicateurs sur le nombre de clics, le nombre de "deals" partagés, etc.

L'opt-in, une condition essentielle

Une cinquantaine de boutiques se sont déjà servi de Smap In depuis l'automne 2011. Le site est déjà en train de développer une version de son interface (et de ses tarifs) pour les grands magasins, et notamment les marques qui sont hébergées dans ces grandes enseignes. Autre développement en cours: la possibilité pour le commerçant de cibler ses annonces de promotion en fonction de la géolocalisation d'un usager au moment où il consulte l'application. "L'idée est de permettre au marchand d'envoyer une notification à des utilisateurs qui se trouvent dans sa zone de chalandise". Selon le type de magasins et d'activité, ce peut être à l'échelle d'un ou plusieurs quartiers, d'une ville ou de quelques rues commerçantes stratégiques. Gare cependant au sentiment d'intrusion, bête noire de tous les professionnels du marketing. Cette évolution devra favoriser l'opt-in: l'utilisateur donnera son accord (ou pas) au moment où il téléchargera l'application.