Depuis plus de deux ans, la direction des nouveaux médias de Médiamétrie sonde 24 000 foyers sur leurs équipements et comportements en téléphonie, micro-informatique, audiovisuel et jeux vidéo. Chaq...

Depuis plus de deux ans, la direction des nouveaux médias de Médiamétrie sonde 24 000 foyers sur leurs équipements et comportements en téléphonie, micro-informatique, audiovisuel et jeux vidéo. Chaque trimestre, 6 000 foyers différents sont visités. Bien que la base soit suffisamment importante pour que les données recueillies soient cohérentes, il convient toutefois d’être prudent.

Selon la dernière étude en date, 17,9 % des foyers interrogés disposent aujourd’hui d’un téléphone mobile, alors qu’ils n’étaient que 14,9 % le trimestre précédent. Le mobile continue de progresser alors que la radiomessagerie confirme sa baisse.

La télévision numérique par satellite continue également sa progression. Par rapport au trimestre précédent, les équipements en antenne parabolique augmentent de 10 %, les abonnements à CanalSatellite ou TPS de 12 %.

L’essentiel des surprises provient des baisses ou des stagnations. La première vient de l’ensemble micro-informatique. De 18,5 à 18,8 %, l’équipement en micro-informatique à tendance à stagner. Malgré les promotions de rentrée, les analystes de Médiamétrie estiment qu’il existe en France un socle de 20 % de foyers équipés semblant difficile à dépasser “on ne distingue pas encore de nouveaux convertis, le marché reste marqué par les renouvellements”. Cette remarque est également valable pour les équipements dérivés comme les imprimantes, les lecteurs de CD-ROM et les modems.

La véritable surprise provient des abonnements à Internet. Les abonnements à un service Internet sont ainsi passés de 2,2 % à 2 %. Toutefois, l’accès à Internet étant passé de 3,1 à 3,3 %, il semble que les foyers soient dans une phase d’essai et profitent des offres gratuites proposées par les ISP pendant quelques mois, se font éventuellement prêter un modem avant de prendre une décision d’abonnement. Les résultats des prochains trimestres devront donc être examinés à la loupe.

La deuxième mauvaise surprise provient du câble dont les abonnements et l’usage baissent de 8,4 à 7,9 %. Selon un analyste “les promesses marketing de certains grands opérateurs n’ont semble-t-il pas été suivies dans la réalité”. L’introduction progressive du numérique et d’Internet sur les réseaux câblés pourront-ils inverser cette tendance?

On assiste également à une régression de l’usage des consoles de jeux vidéo de 17,8 à 16,9 %. Toutefois, aucune innovation majeure n’ayant marqué le marché des consoles ces derniers mois, cette désaffection résulte davantage d’un phénomène d’attente. Sur un marché habitué aux à-coups liés aux lancements de nouveaux produits, les utilisateurs attendent les futures consoles. (Deux pages Stratégies Télécoms & Multimédia 5 au 12/11/1998)