C'est à la fois le bilan d'un secteur sur ses ventes et une communication à l'intention du public. La Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi) vient de publier les...

C'est à la fois le bilan d'un secteur sur ses ventes et une communication à l'intention du public. La Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi) vient de publier les chiffres du téléchargement légal de musique en ligne en 2004.
L'organisation, qui regroupe 1450 producteurs et distributeurs, a annoncé que 200 millions de fichiers musicaux avaient été téléchargés légalement sur Internet en 2004, aux Etats-Unis et en Europe. En 2003, le chiffre n'était que de 20 millions. Une multiplication par 10 , voilà qui donne l'occasion à l'Ifpi de crier victoire...
Le nombre de sites de téléchargement légal a lui été multiplié par quatre ( 230 sites recensés à ce jour , contre 50 en 2003), pendant que le catalogue de chansons disponibles par ce biais s'est considérablement enrichi, à un million de titres . Selon l'Ifpi, le secteur a dégagé des revenus significatifs de la vente en ligne en 2004.
Citant les estimations du cabinet Jupiter, selon lequel le marché mondial de la musique légale en ligne pesait 330 millions de dollars en 2004 , l'Ifpi a fait savoir que le marché devrait doubler en 2005. Le moteur de cette croissance ? Les baladeurs numériques, dont l'Ifpi cite dans son rapport un exemple à suivre : l'iPod, d'Apple, déjà vendu à 10 millions d'exemplaires.
Le téléchargement illégal reste l'ennemi à abattre
Pourtant, malgré tous ces succès, l'Ifpi ne manque pas de marteler que "de gros efforts doivent être faits pour promouvoir le téléchargement légal et pour lutter contre le piratage de musique en ligne". Rappelant qu'une personne sur deux âgée de 16 à 29 ans connaît l'existence des offres légales sur Internet et que l'innocence des internautes concernant l'illégalité des réseaux P2P est grande, l'Ifpi reconnaît que le nombre de fichiers téléchargés illégalement en janvier 2005 est toujours très élevé : 870 millions en janvier 2005 contre 900 millions en janvier 2004 (le nombre est impressionnant, comparé aux résultats du téléchargement légal), dixit l'Ifpi. Sauf que le mois de janvier n'est pas terminé...
L'Ifpi, dans son communiqué de presse, relève que 7000 actions légales ont été intentées contre des utilisateurs de P2P en 2004 (Autriche, Canada, Danemark, France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Etats-Unis) et table sur une grande progression de ces actions en 2005.
Quels défis devront relever les fournisseurs légaux de contenus sur Internet ? Selon l'Ifpi, producteurs et distributeurs vont devoir multiplier les canaux de distribution, diversifier les formats disponibles et rendre leurs services accessibles dans un maximum de pays.
(Atelier groupe BNP Paribas - 20/01/2005)