250.000 titres, un téléchargement exempt de droit numérique (DRM), le choix de la qualité audio et du format de fichier, et un prix imbattable de 1 centime d’euro par téléchargement d’un...

250.000 titres, un téléchargement exempt de droit numérique (DRM), le choix de la qualité audio et du format de fichier, et un prix imbattable de 1 centime d’euro par téléchargement d’un mégaoctet de données (soit entre 70 centimes et un euro le téléchargement d’un album dans son intégralité) !! Voilà, en gros, la formule proposée par le site russe AlloFMP3.

Une offre de téléchargement payant qui reste très alléchante, mais quel est le secret de ce site ? Visiblement, il n’y en a pas. La société derrière le site de téléchargement, MediaServices, a bien obtenu les autorisations de la ROMS, l’Organisation Russe pour le Multimédia et les Réseaux digitaux, qui reverse les droits dus par AlloFMP3 aux auteurs, qu’ils soient russes ou étrangers.

Le site est donc parfaitement légal, du moins dans sa version russe. Reste que le site francophone, lui, fonctionne sur le modèle russe, alors qu’il aurait dû, et devrait, payer de nouveaux droits aux auteurs français via la Sacem, comme le précise le site spécialiste Ratiatum.com. Bref, l’internaute qui télécharge des morceaux sur le cru français n’est pas assuré de l’entière légalité de ses achats.

Pour bénéficier des offres de AlloFMP3, à prix défiant toute concurrence, il reste le site russe (traduisible en anglais)… qui devrait faire pas mal de tort à l’iTunes Music Store, à Napster 2.0 et à l’ensemble des autres sites de téléchargement payant. D’autant que AlloFMP3 permet la copie illimitée et l’écoute sur n’importe quel support.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/05/2004)