L'IPTV va-t-elle vraiment décoller? Selon la dernière étude menée par le cabinet Forrester, la télévision sur IP ne devrait pas susciter l'engouement des abonnés à une offre triple play. Sur 17...

L'IPTV va-t-elle vraiment décoller? Selon la dernière étude menée par le cabinet Forrester, la télévision sur IP ne devrait pas susciter l'engouement des abonnés à une offre triple play. Sur 17 pays européens, le taux de pénétration devrait varier de 13 à 33% en 2015 selon les pays.
 
Selon Forrester, si 11 des 17 opérateurs historiques européens proposent l'option IPTV, le service reste peu utilisé. Et dans dix ans, seul un abonné à l'xDSL ou la fibre sur 4 aura accès à l'IPTV. Ainsi, le cabinet estime qu'au Royaume-Uni, le taux de pénétration ne s'élèvera qu'à 13%, contre 33% en France.
 
Pour Lars Godell, analyste chez Forrester Research, "les Européens n'ont en général pas très envie de payer beaucoup pour avoir accès à un contenu TV – et actuellement il faut leur proposer des tarifs compétitifs pour les convaincre de se mettre au triple play. Dans le cadre d'un marché de la télévision qui arriverait à maturité, les prix de l'IPTV devraient être inférieurs à ceux du câble et des services satellites".
 
Ce manque d'intérêt devrait entraîner des revenus très limités. En France, les opérateurs devraient totaliser 19.59 euros de revenu net annuel dans dix ans. En Belgique et au Danemark, le revenu généré est estimé à 4.91 euros.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 08/12/2006)