(CISI). Le 10 juillet dernier, Lionel Jospin a présenté le troisième CISI dont les principaux thèmes étaient l'Internet de nouvelle génération à haut débit et nouvelles mesures en faveur de la for...

(CISI). Le 10 juillet dernier, Lionel Jospin a présenté le troisième CISI dont les principaux thèmes étaient l'Internet de nouvelle génération à haut débit et nouvelles mesures en faveur de la formation et de la recherche. 3 milliards de F seront investis pour réduire le fossé numérique et 1 milliard de F pour la recherche. Plus de 7 000 lieux publics permettant un accès à Internet seront ouverts d'ici à 2003. Parmi eux, 2 500 nouveaux "espaces publics numériques" offriront une première formation générale gratuite, ouverte à tous, sous la forme d'un "passeport pour l'Internet et le multimédia". Avant la fin de l'année scolaire 2001-2002, l'équipement et le raccordement des écoles primaires sera terminé. Tous les élèves de troisième pourront, dès la prochaine année scolaire, présenter le brevet Internet et multimédia. Celui-ci sera généralisé à partir de 2003 à la sortie de l'école primaire. Systématiquement, les stages de formation professionnels suivis par les demandeurs d'emploi intégreront un module de formation à la micro-informatique, à l'Internet et au multimédia. D'ici à la fin 2002, 1,2 million de personnes bénéficieront de ce module. De plus, dans le cadre du programme de réhabilitation des locaux en cours, chaque chambre d'étudiant dans les cités universitaires sera équipée d'un accès à haut débit à l'Internet. Le décret sur le dégroupage de la boucle locale sera publié cet été et entrera en vigueur le 1er janvier 2001. Les dons de matériels informatiques par les entreprises aux salariés et aux associations seront facilités. Les dons de matériels informatiques des administrations au secteur associatif seront développés. Dès septembre 2000, avec la création près de Marseille de l'Ecole supérieur de l'Internet, 45 licences professionnelles en informatique et multimédia seront mises en places. Plus de 30 000 étudiants de l'enseignement supérieur seront formés chaque année à l'usage des TIC. Les moyens en effectifs de la recherche publique consacrés aux technologies de l'information seront augmentés de 25 % en quatre ans. Les effectifs de l'INRIA seront doublés et un département TIC sera créé au CNRS. Le débit du réseau Internet pour la recherche et l'éducation, avec le lancement de Renater 3, sera porté en 2002 à 2,5 gigabits par seconde sur l'ensemble du réseau, soit une multiplication par 16 du débit actuel. Un Comité stratégique pour les technologies de l'information sera créé auprès du Premier Ministre afin d'associer acteurs publics et privés de la recherche et entreprises à l'élaboration des orientations stratégiques de l'Etat en matière d'innovation, de recherche et de développement dans les TIC. Par ailleurs, le gouvernement apportera son soutien à la Fondation pour l'Internet de nouvelle génération (FING). (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 3/08/2000)