Les e-commerçants ont maintenant l'embarras du choix quant aux solutions à proposer aux clients pour trouver la bonne taille de vêtement. Parmi elles, Virtusize, une startup qui modifie l’approche de la traditionnelle mesure corporelle.

Trouver la bonne taille de vêtement sur le web, et si la 2D suffisait ?

La proportion de vêtements renvoyés à la suite d'un achat en ligne est la bête noire des vendeurs sur le web. Le phénomène représente un coût non négligeable et surtout attise les réticences de certains internautes à commander. C'est pour répondre à ces problématiques que fleurissent des solutions, et des business, très bien illustrés par l'outil à venir de Fitle, une startup française qui se donne pour mission d'améliorer les expériences des acheteurs en ligne, entre autres outils grâce à la constitution d'un avatar 3D. D'autres moyens existent, directement issus de l'analyse des données liées aux précédents achats en ligne, ou même dans la comparaison avec des vêtements qu'on a déjà et dont on sait qu'ils sont adaptés à nos mensurations. Cette méthode de comparaison en deux dimensions développée par la startup suédoise Virtusize renverse les habitudes qui consistent traditionnellement à prendre les mesures à partir de son corps.

S’inspirer de ses vêtements les mieux ajustés

Virtusize propose au choix de mesurer soi-même le vêtement de notre garde robe qui nous va le mieux, ou de retrouver le vêtement en question dans la base Virtusize, constituée des références des magasins en ligne ayant adopté l'outil. A la suite de cette première étape, le patron de notre vêtement est superposé à celui qu’on voudrait acheter afin d’avoir une meilleure idée de la manière dont il nous ira. L'outil a été lancé il y a plus de deux ans sur le site le plus populaire de Scandinavie pour les achats de vêtements en ligne, nelly.com. Depuis, Virtusize dispose maintenant d’une trentaine de partenaires dont le site ASOS. La startup a pour ambition d'être influente à l'échelle mondiale et cherche toujours à améliorer son service et simplifier l'expérience utilisateur. C'est ainsi que la possibilité de mesurer ses vêtements sans avoir besoin d’un mètre ruban a été annoncée, de même que la volonté - inscrite dans l'évolution des usages - de faciliter les achats mobiles.

Se démarquer des autres services

Le succès de Virtusize est à relativiser tant la concurrence est réelle en matière d’innovation dans ce secteur. Plutôt que de se focaliser sur le marché du luxe - Balenciaga est l'un de ses clients - qui bénéficie déjà d’une offre pléthorique de services, la jeune entreprise va sans doute cibler des marques plus grand public pour se démarquer. En effet, le secteur du luxe compte notamment le site Chictypes, qui propose aux hommes de constituer un lot de vêtements hauts de gamme personnalisés, de leur envoyer ce lot et leur permettre de choisir ce qu’ils veulent garder ou rendre. L'exemple de Fitle mentionné plus haut touche quant à lui à la fois les marques de luxe comme Kenzo ou Calvin Klein et des marques plus populaires comme Mango. A coté de ces services, Virtusize avec sa comparaison 2D bien à part est promis à faire des adeptes au fur et à mesure de son développement.

 

 

Rédigé par Lucie Frontière
Journaliste