Ouvert par la société parisienne Numericube, le réseau social pour entreprise Twistranet est développé sous licence libre, qui est particulièrement adapté aux outils métiers.

Twistranet confirme la place de l'open source en entreprise

Un réseau social de plus ? Pas exactement. Lancé fin mars par une petite société parisienne, Numericube, Twistranet est destiné aux entreprises, à la constitution de communautés par métiers, par groupes de travail ou par centre d'intérêt. Bien sûr, il ne s'agit pas de reproduire sur Twistranet l'organisation de l'entreprise par service; les membres du réseau se regroupent par affinité et selon le mécanisme classique de l'invitation. Mais surtout, l'outil est proposé en open source, sous licence GNU AGPL. Ce qui veut dire que son code peut être modifié pour adapter la plateforme aux besoins spécifiques de l'entreprise.

Le libre émergent dans les logiciels métiers

"L'implantation du libre en entreprise est relativement importante, notamment dans les outils Internet, estime Tanguy Morlier, président de l'April, association de promotion du logiciel libre.  Mais le marché est plus émergent pour les logiciels libres métiers". Comme le sont Dolibarr - logiciel de gestion commerciale plutôt fait pour les PME - ou OpenERP, un progiciel plus lourd de gestion (vente, relation client, logisitique, stocks, etc). Selon Tanguy Morlier, le logiciel libre est cependant pionnier en matière d'outils collaboratifs, réseaux sociaux, Intranet ou autres, car les développements peuvent être directement adaptés aux besoins des communautés, qui sont plus informelles et disparates qu'un service ou une direction métier bien identifiés.

Maîtrise des briques de base

"Il existe dans les entreprises une prise de conscience de plus en plus nette que les solutions en logiciel libre sont suffisamment mûres et sécurisées" continue Tanguy Morlier. "Les briques informatiques de base sont désormais solides, il est donc maintenant plus facile de se concentrer sur le développement de solutions métiers". On trouve en effet du logiciel libre dans les infrastructures réseaux, les pare-feu, la téléphonie sur IP ou encore les modems Internet, parfois sans que les entreprises le sachent vraiment.