Il existe déjà plusieurs outils de mesure de popularité, mais ils pourraient davantage prendre en compte les thèmes traités pour estimer le potentiel des relayeurs.

Twitter : sans contextualisation, le nombre de followers ne fait pas l'influence

Pour faciliter l'usage de Twitter pour une marque, il est possible d'utiliser des outils d'identification des influenceurs ou de sa propre popularité, comme celui baptisé Klout. Dans cette veine, Beyond a mis au point le TIE Score (Topical Impact Estimation, score d'estimation de l'impact thématique), pour calculer la portée et l'impact des tweets émis par un utilisateur. Bien qu'encore conceptuel, ce score ne prend pas uniquement en compte la popularité de l'abonné, mais son impact sur le site de microblogging quand ce dernier parle d'un sujet spécifique. Il est en effet calculé en fonction de la popularité des personnes qui retweettent un sujet. Le but : aider les professionnels à comprendre, en plus de l'audience d'un utilisateur, son engagement et son influence contextuelle, par exemple lors d'un événement.

Une redéfinition de l'influence sur Twitter

"Le système se base sur une analyse sémantique :- un ou plusieurs mots clef sont rentrés dans une base. Puis il filtre les tweets et retweets pour ensuite analyser les mentions" explique à L'Atelier Chase Munson, chercheur et analyste chez Beyond à San Fransisco. Par la suite, il prend en compte le nombre d'abonnés de chaque personne ayant évoqué le sujet, afin d'estimer une audience qualifiée. "Notre travail permet de montrer qu'il y a des marques qui ont un nombre d'abonnés important mais une faible influence sur leur marché", explique David Hargreaves, directeur général de Beyond. Pour illustrer leur score, ses développeurs ont pris l'exemple de l'artiste américain Justin Bieber : l'agence explique qu'il bénéficie d'importants retweets quand il parle de musique, mais si jamais lui vient l'idée de parler de semi-conducteurs, son score TIE sera très bas, car le sujet n'est pas contextualisé avec sa cible.

Mieux prendre le contexte en compte

Le système développé par l'agence Beyond permet ici de traquer les mots-clefs préalablement rentrés. "En en rentrant plusieurs, il est donc possible de voir l'impact d'audience d'une marque (premier mot clef) en fonction d'un thème (second mot clef), tout en analysant le potentiel d'audience des personnes traitant ces sujets"  poursuit Chase Munson. Cela permettra donc aux entreprises de faire de la veille, mais également  d'identifier rapidement les leaders d'opinion sur Twitter qui sont à l'origine d'une vague de tweets. Pour information, cet outil est encore en phase expérimental "mais amélioré, il permettra des analyses très précises sur le site de microblogging ou encore sur les blogs. En collectant d'importantes données, il sera par exemple imaginable de simuler l'impact d'un tweet en fonction de l'émetteur" conclut Chase Munsun.