Pour améliorer la qualité des listes relatives à des thèmes précis, une solution est d'identifier quelques membres clés, puis de chercher automatiquement au sein de leurs abonnés d'autres personnes pertinentes.

Sur Twitter, la curation se fait aussi sur les personnes suivies

Pour affiner et mieux gérer ses listes de personnes à suivre sur une thématique sur Twitter, le meilleur moyen est de s'en remettre à un panel réduit de personnes en qui on a confiance. En effet, pour suivre les nouvelles publications à propos d'un thème précis via Twitter, les listes sont un outil efficace, mais vite difficile à mettre à jour. De ce constat, des chercheurs de l'université de Dublin, en partenariat avec Storyful(*), ont mis au point un système qui propose à une personne d'identifier quelques personnes clés sur un thème. Puis de rechercher les profils les plus pertinents dans les abonnés de ces derniers. Cela, à chaque fois qu'elle le souhaite.

Juger des relations entre membres pour faire évoluer la liste

En premier lieu, l'utilisateur sélectionne manuellement un certain nombre de profils dont les publications à propos d'un sujet précis semblent pertinentes. Cette première sélection constitue l'ensemble de base. A partir de celui-ci, le logiciel balaie l'ensemble des personnes "suivies" par les membres de base. Pour ce faire, le dispositif va attribuer une note à chaque individu sélectionné, en fonction des relations que ces derniers entretiennent avec les membres de l'ensemble de base (nombre de  tweets, retweets, mentions...). Dernière étape : les utilisateurs ayant obtenu la meilleure note sont finalement soumis à un modérateur humain, qui pourra choisir d'ajouter ou non ces derniers à la liste.

Une liste automatisée, qui évite néanmoins les spambots

Recommencer ainsi l'opération permet de mettre à jour la liste de façon régulière et pertinente. A noter que dans le cas où un utilisateur ne publierait pas pendant un laps de temps trop important, il est possible de programmer le logiciel pour qu'il le retire automatiquement de la liste. Il devient ainsi possible de gérer la liste de manière dynamique. Cerise sur le gâteau: en ne se basant que sur les personnes followées et retwettées, le logiciel évite par la même d'intégrer de faux profils à sa liste.

(*) Derek Green, Padraig Cunningham, et Fergal Reid, de l'université de Dublin; Gavin Sheridan, de Storyful.

Rédigé par Johnatan Farouz