Au 2ème trimestre de l’exercice 2002/2003, clos le 30 septembre, Ubi Soft a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 51,49 millions d’euros, en baisse de 3,03 % ...

Au 2ème trimestre de l’exercice 2002/2003, clos le 30 septembre, Ubi Soft a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 51,49 millions d’euros, en baisse de 3,03 % par rapport au 2ème trimestre 2001/2002 (53,11 millions d’euros). Le chiffre d’affaires s’élève à 83,57 millions d’euros au 1er semestre 2002/2003, contre 113,4 millions au 1er semestre de l’exercice précédent (- 26,30 %). Ce résultat s’explique : - par un effet de base important. Au 1er semestre 2001/2002, le chiffre d’affaires avait progressé de 72 % en raison du lancement de deux titres majeurs, vendus à 600 000 et 750 000 unités au cours de cette période. - des décalages liés à des agréments tardifs sur la Somme de Toutes les Peurs sur PlayStation 2 et GameCube, Morrowind : The Elder Scrolls III et Deatbrow sur Xbox. Au 1er semestre 2002/2003, les jeux PC ont généré 31 % de l’activité et ceux pour consoles 128 bits 39 %. Le territoire nord-américain représente 24,5 % du chiffre d’affaires, l’Europe 70,6 % et le reste du monde 4,9 %. Les produits lancés au 2ème semestre confirment leur fort potentiel. D’ici à mars 2003, Ubi Soft prévoit de lancer 78 produits sur toutes les plates-formes et dans tous les genres. La qualité du portefeuille pour le 2ème semestre permet à Ubi Soft de confirmer ses objectifs pour l’exercice 2002/2003 : - chiffre d’affaires hors acquisitions et à taux de change constant entre 430 et 450 millions d’euros, soit une progression entre 17 et 22 %, - résultat d’exploitation avant amortissement des écarts d’acquisition et des fonds de commerce situé entre 30 et 35 millions d’euros en French GAAP et entre 25 et 30 millions d’euros selon la présentation pro forma (US GAAP). (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 30/10/2002)