Hier, l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft faisait savoir qu'il rachetait, pour un montant non communiqué, la technologie, les outils et le code source des jeux de...

Hier, l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft faisait savoir qu'il rachetait, pour un montant non communiqué, la technologie, les outils et le code source des jeux de sports d'équipes de Microsoft Game Studios ( NHL Rivals, NFL Fever, NBA Inside Drive et MLB Inside Pitch). Objectif non avoué mais pourtant très clair : mettre des bâtons dans les roues de son concurrent américain Electronic Arts, dont il est désormais établi depuis sa prise de participation hostile au capital d'Ubisoft qu'il lorgne sur le Français.

Celui-ci maintient sa stratégie de défense : il a choisi la voie des acquisitions. Aujourd'hui, l'éditeur annonce qu'il a jeté son dévolu sur les activités canadiennes du groupe MC2-microïds. Sans mettre la main sur sa propriété intellectuelle et sur ses titres en développement. La cinquantaine d'employés que compte MC2 - Microïds seront intégrés aux équipes de l'éditeur sur place.
Le Canada devrait devenir un vrai terrain de jeu pour Ubisoft, qui souhaite s'étendre et investir 430 millions d'euros pour cela. Déjà, l'éditeur a choisi pour l'un de ses futurs centres de développement Montréal, dont la province québécoise souhaite faire la capitale du divertissement numérique".
A ce sujet, lire aussi :
Ubisoft se défend d'Electronic Arts avec des perspectives de rapprochement (21.01.2005)
Ubisoft / Electronic Arts : un nouveau feuilleton ? (06.01.2005)
Electronic Arts premier actionnaire du français Ubisoft (20.12.2004)
Ubisoft rachète les jeux sportifs de Microsoft Game Studios (02.03.2005)
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/03/2005)