marchands. Selon une récente étude réalisée par MMXI Europe, leader de la mesure d’audience Internet, sur la réalité et les tendances du commerce électronique en France depuis janvier 2000, plus d...

marchands. Selon une récente étude réalisée par MMXI Europe, leader de la mesure d’audience Internet, sur la réalité et les tendances du commerce électronique en France depuis janvier 2000, plus d’un internaute à domicile sur deux surfe sur des sites marchands en France. Englobant les activités de commerce de détail, de ventes aux enchères, de voyage/tourisme et de finance (sites boursiers ou de banque en ligne proposant des transactions financières), l’audience des sites marchands touche désormais plus de 50 % de la population internaute française à domicile, soit 2,4 millions d’internautes (données de juillet 2000). Il s’agit essentiellement d’une population masculine, jeune et parisienne. L’audience des sites marchands en France a connu, depuis début janvier 2000, une croissance de 16 %, contre 11,6 % seulement pour les médias digitaux. Avec 429 000 visiteurs uniques (9,5 % de taux de pénétration), le site de la Sncf.fr arrive en tête du classement du «cyber-commerce» en France, suivi de la Fnac.com (420 000 visiteurs, 9,3 %), iBazar.fr (406 000, 9 %) rueducommerce.fr (325 000, 7,2 %), alapage.com (307 000, 6,8 %), degriftour.fr (254 000, 5,6 %), cdiscount.com (194 000, 4,3 %), credit-agricole.fr (169 000, 3,7 %), socgen.com (144 000, 3,2 %) et aucland.fr (141 000, 3,1 %). MMXI précise que le commerce en ligne est un marché encore jeune en France, notamment par rapport à d’autres pays européens comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne, marchés plus importants. En juillet 2000, 2,373 millions d’internautes à domicile ont visité en France un site de commerce électronique, contre 4,327 millions en Allemagne et 5,828 millions en Grande-Bretagne. Toutefois, MMXI confirme que les conditions de la croissance du commerce électronique sont bien remplies en France avec une offre diversifiée et des utilisateurs de plus en plus nombreux et assidus. Cette analyse conforte les prévisions de Jupiter Communications qui prévoit un chiffre d’affaires du commerce en ligne français multiplié par 12 dans les cinq prochaines années, pour atteindre en 2005, les 7,6 milliards d’euros. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/09/2000)