Microsoft a trouvé comment convaincre les grandes maisons de disque de participer à sa nouvelle plate-forme de téléchargement de musique, le Zune MarketPlace. Pour chaque baladeur numérique Zune...

Microsoft a trouvé comment convaincre les grandes maisons de disque de participer à sa nouvelle plate-forme de téléchargement de musique, le Zune MarketPlace. Pour chaque baladeur numérique Zune vendu, la firme de Redmond reversera des royalties aux majors.
 
Universal Music y a vu une bonne opportunité et a accepté de signer avec Microsoft. Mais la somme exacte que versera Microsoft pour chaque exemplaire de Zune vendu n'a pas été dévoilée. Toutefois, selon le quotidien américain New York Times, la maison de disque aurait réclamé un dollar par exemplaire écoulé et se serait également engagée à reverser la moitié de ces royalties à ses artistes.

En échange de royalties, Microsoft s'attache le soutien d'une grande maison de disque comme Universal Music
 
Grâce à cet accord, Universal ne laisse pas passer une nouvelle chance de récolter un peu plus d'argent. En effet, lors du lancement du fameux iPod et de sa plate-forme de téléchargement de musique associée, l'iTunes Music Store, les maisons de disques n'avaient pas réclamé de royalties sur la vente des baladeurs de la firme à la Pomme. Et quand on sait qu'en un an, entre septembre 2005 et 2006, 39 millions d'iPod ont été vendus dans le monde, on peut comprendre que les majors s'en mordent les doigts...
 
En outre, ce nouveau partenariat permet à Microsoft de prendre une petite longueur d'avance sur son éternel concurrent qu'est Apple. En effet, grâce à cet accord, la firme de Redmond pourrait bien obtenir des contenus exclusifs de la part des maisons de disque pour son Zune MarketPlace !
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/11/2006)