Kipcall permet d'appeler ses contacts Facebook sans donner son numéro de téléphone. Cela au prix d'un appel local, quelle que soit la localisation de l'interlocuteur.

Via les réseaux, les communications téléphoniques se passent de numéro

Grâce aux réseaux sociaux sur mobile, les communications téléphoniques peuvent se passer de numéro. En témoigne KipCall, qui permet à ses membres d'appeler directement leurs contacts Facebook sans avoir besoin de connaître leurs coordonnées téléphoniques. Comme le souligne à L’Atelier Yohan Valensi, fondateur de MobileGlobe, la société qui a développé cette application, "l’objectif est de faciliter la communication entre les gens et de faire baisser de manière conséquente le prix des appels internationaux puisqu’il s’agit d’un simple appel local via la plate-forme KipCall". Un système pour le moment destiné aux particuliers mais qui semblerait également pertinent pour des professionnels souhaitant pouvoir être contactés sans fournir forcément leurs coordonnées.

Pas besoin d’être connecté simultanément

D'ailleurs, confirme Yohan Valensi, "nous développons un système à destination des entreprises qui sera disponible dans quelques mois". Techniquement, il est nécessaire de télécharger l’application, puis de donner ses identifiants Facebook, son numéro de téléphone et une adresse email. Il est alors possible de rentrer en contact au prix d’un appel local via le GSM avec l’ensemble de ses contacts qui ont téléchargé KipCall. De plus, il n’est pas nécessaire d’être connecté à l’application simultanément avec le destinataire comme sur Skype, par exemple, ou d’avoir une connexion 3G ou Wifi.

Un système flexible

"Le correspondant ne voit pas le numéro entrant mais uniquement l’identité Facebook de la personne qui cherche à le contacter. Ce qui garantit l’anonymat des coordonnées", ajoute Yohan Valensi. Le système donne également à l’utilisateur la possibilité de bloquer certains amis qui ne peuvent alors pas le contacter via le système. Il peut de son côté repérer les personnes qui sont aux alentours dans un rayon d’un kilomètre. Cela, sans préciser où elles sont exactement. L’application est pour l’instant disponible en France, aux Etats-Unis et au Canada. L’objectif est de l’étendre à l’international dans les mois à venir.

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi