et la Bank of America vont débuter une expérience de commerce électronique de six mois afin de tester le porte-monnaie électronique Visa Cash pour les micropaiements sur Internet. Durant cette pério...

et la Bank of America vont débuter une expérience de commerce électronique de six mois afin de tester le porte-monnaie électronique Visa Cash pour les micropaiements sur Internet. Durant cette période, plusieurs centaines d'employés de Visa et de la banque vont pouvoir régler leurs dépenses sur Internet en utilisant Visa Cash. L'internaute introduira sa carte Visa Cash dans un lecteur connecté à son PC, sélectionnera l'option de paiement Visa Cash sur le site, le solde de sa carte et le montant de l'achat seront alors visibles. Une fois qu'il aura confirmé la transaction, le montant de sa dépense sera déduit de son capital et sera saisi par le serveur des paiements du commerçant. D'ores et déjà, Newletter Technologies Inc (éditeur d'informations financières en ligne), Borderbund Software Inc (concepteur de logiciels interactifs destinés à une utilisation à domicile, dans les écoles et les PME) et CardMart Greetings (fabricant et distributeur de cartes de voeux et de faire-part) ont annoncé leur intention de participer au projet. Les cartes utilisées seront rechargeables. Comme l'explique Gaylon Howe, responsable des produits cartes à puce de Visa International "L'expérience acquise au cours de ce projet pilote et d'autres programmes dans le monde nous permettra de perfectionner et de proposer des services de paiement de pointe, utilisant les cartes à puce". Cette année, Visa aura ainsi mis en oeuvre trois programmes Internet à base de cartes à puce, les deux autres projets étant celui d'e-Comm en France qui démarre cet été et celui de Smart Commerce Japan parrainé par le gouvernement japonais qui sera lancé à l'automne à Tokyo. (Le Courrier de la Monétique et de la Carte à Mémoire - 09/06/1997)