A l'issue vendredi de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires du groupe Vivendi, retransmise dans son intégralité sur Internet sur http://www.vivendi.com/fr/html/ag/teasing.htm, Jean-Ma...

A l'issue vendredi de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires du groupe Vivendi, retransmise dans son intégralité sur Internet sur http://www.vivendi.com/fr/html/ag/teasing.htm, Jean-Marie Messier, son président, a annoncé la création d'une équipe commune entre Vivendi et Canal Plus, baptisé provisoirement "Vivendi Plus". Selon Jean-Marie Messier, "Vivendi Plus" devra "créer le monde interactif de demain". "Vivendi Plus, c'est beaucoup plus que Vivendi et Canal + (...). L'ambition de Vivendi avec Canal, c'est l'interactivité en confiance avec l'abonné qui ne devra pas se soucier de la technologie, ni du support, que ce soit la télévision, l'ordinateur ou le téléphone portable".

De plus, cette assemblée a approuvé la fusion de Vivendi avec le groupe Pathé ainsi que la montée en puissance dans Canal Plus (49 %) et BSkyB (24,5 %). Les collaborations "amicales avec News Corp" seront multipliées. Vivendi envisage de réduire sa participation dans Canal Plus à 40 %. Toutefois, pour trouver le partenaire idéal, Vivendi prendra tout son temps.

Par ailleurs, le groupe Vivendi souhaite renégocier son partenariat avec AOL. Le taux de croissance des abonnés à Internet en Europe ne cesse de progresser de plus en plus rapidement. Dans ce contexte, le partenariat unissant Vivendi et AOL, centré uniquement sur la France, est devenu trop étroit. Détenant à parité AOL Europe, Bertelsmann et AOL ont confié à Vivendi (55 %) le développement de AOL France, devenu un service de Cegetel. Le paysage français d'Internet s'est aujourd'hui modifié. Désormais, AOL compte 450 000 abonnés et arrive juste derrière Wanadoo (500 000 abonnés). Selon Jean-Marie Messier, "Cegetel et Canal Plus représentent un portefeuille de 20 millions d'abonnés en Europe", soit autant d'abonnés aux services de Vivendi qu'AOL dans le monde. Vivendi se pose donc la question de savoir s'il est toujours nécessaire de traiter avec AOL à l'heure de la convergence entre les différents supports (téléphonie, télévision, ordinateur) (Christine Weissrock - 14/09/1999)