Cette stratégie sous-tend la création de Vivendi Universal, la nouvelle dénomination sociale de l’entreprise issue du rapprochement des trois entreprises. Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi, préci...

Cette stratégie sous-tend la création de Vivendi Universal, la nouvelle dénomination sociale de l’entreprise issue du rapprochement des trois entreprises. Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi, précise «Vivendi Universal sera une société d’envergure mondiale pour l’ère numérique». Selon Jean-Marie Messier, le chiffre d’affaires consolidé pro forma de Vivendi Universal dans le domaine de la communication devrait s’établir pour l’année en cours à 24,6 milliards d’euros, dont 6,6 milliards d’euros générés par le secteur musique, 3,5 milliards d’euros par le secteur édition, 4,6 milliards d’euros par le secteur loisirs cinématographiques, 4 milliards d’euros par Canal+ 4 milliards d’euros, et 5,8 milliards d’euros par les télécommunications. Il devrait progresser au cours de la période de 2000-2002 de 10 % par an, puisque les divisions de contenus (musique, édition et loisirs cinématographiques) devraient évoluer à un rythme de 6 à 7 % par an dans l’ensemble, les divisions d’accès (Canal+ et entreprises de télécommunications) évolueront, dans l’ensemble, à un rythme de 15 à 20 % par an, en raison de l’accroissement des taux de pénétration sur tous leurs marchés, et les activités Internet s’accroîtront de manière importante au cours de cette période, pour prendre une importance prépondérante d’ici 2002 (VivendiNet, Vizzavi et entreprises Internet de USAi). La marge d’autofinancement permettra de financer la croissance interne des divisions d’accès et de regroupement, les réseaux UMTS en France et en Espagne ainsi que le développement de Vizzavi. Après la conclusion de cette fusion à trois, les fonds propres du groupe sont estimés à 57 milliards d’euros. Jean-Marie Messier sera PDG, Edgar Bronfman, vice président du conseil, Eric Licoys et Pierre Lescure seront co directeurs généraux. M. Licoys sera responsable de la réalisation et de la mise en œuvre de toutes les synergies du groupe. Mme Agnès Touraine devient vice-président directrice générale de Havas. Eric Licoys continue d’exercer les fonctions de président délégué non opérationnel. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 16/10/2000)