Après avoir vendu le pôle édition de Vivendi Universal (VU) et le solde de Vivendi Environnement, Jean-René Fourtou continue sa tentative pour rétablir la situation financière de son groupe. Avant...

Après avoir vendu le pôle édition de Vivendi Universal (VU) et le solde de Vivendi Environnement, Jean-René Fourtou continue sa tentative pour rétablir la situation financière de son groupe. Avant de s’occuper des actifs audiovisuels et cinématographiques réunis dans VU Entertainment, activité qu’il juge impossible à gérer depuis Paris, c’est la branche jeux vidéos que le PDG devrait céder cet été, selon des sources proches du dossier.

Aucun calendrier n’a été fixé pour cette cession, mais elle devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2003, voire avant l’été. Jean-René Fourtou souhaitant se libérer de ses actifs rapidement, un rachat de l’entreprise par ses cadres est donc exclu. Les responsables de la branche jeux vidéos de VU, présents au salon professionnel Electronic Entertainment Expo, à Los Angeles, ont refusé de s’exprimer sur ce sujet, mais ont également déploré que des rumeurs puissent distraire et affecter le personnel.

La branche jeux vidéos de VU compte parmi ses meilleures ventes « Warcraft » ou « Diablo », et table cette année sur le succès de « Hulk » ou « Bilbo le Hobbit ». Certaines sources ont par ailleurs déclaré que VU Games avait déjà reçu plusieurs offres pouvant aller jusqu’à 800 millions de dollars.

La grande inconnue du dossier réside dans les relations entre VU Games et les actifs cinématographiques de VU à Hollywood, dont le contrat de licence expire dans trois ans. Les trois années de droits aux films d’Universal Studios pourraient en effet faire parti du lot lors de la vente.

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/05/2003)