Pour vendre sa gamme Scion, Toyota Motor Sales a choisi de s'afficher dans l'univers There.com. Il est désormais possible de visiter l'intérieur de ces voitures, qui font également office de night-club...

Pour vendre sa gamme Scion, Toyota Motor Sales a choisi de s'afficher dans l'univers There.com. Il est désormais possible de visiter l'intérieur de ces voitures, qui font également office de night-club.
 
Pour populariser une gamme de voitures sur le web, les spécialistes du marketing pouvaient déjà acheter des mots-clés, créer des sites temporaires. Il est maintenant possible de transformer ces automobiles en univers virtuels au sein d'univers virtuels. C'est ce qu'a choisi de faire la filiale américaine du constructeur japonais Toyota. Celui-ci s'est associé au créateur de There.com, Makena Technologies et à la société Metaversitility, afin de lancer le "Club Scion".
 
Un aperçu extérieur et intérieur
 
Cet espace comprend la reproduction des trois modèles de la gamme Scion (xA, xB et tC) que le constructeur souhaite mettre en valeur. Il est possible de les observer de l'extérieur, si l'on teste ou achète les propulseurs en vente dans la boutique de There.com. Il est également permis de faire un tour du propriétaire à l'intérieur de l'habitacle. Les voitures sont en effet aménagées pour recevoir les internautes et leur donner à voir les aménagements réels de la voiture.
 
Renault est aussi sur le créneau
 
Pour ne pas se limiter à un public d'amateurs automobiles, le Club Scion fait également office de night-club. "Club Scion est un exemple parfait de comment There.com travaille avec les marketers pour développer des concepts qui autorisent les consommateurs à interagir avec les produits et les marques", estime le p-dg de Makena, Michael Wilson. Toyota n'est pas seul à investir les mondes numériques. Le Français Renault avait déjà mis en place un site avec ING pour vanter les mérites de son écurie de Formule 1.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 17/08/2007)