Les personnes qui préparent leurs vacances en ligne sont aussi en général amatrices de sites collaboratifs, pour échanger conseils et photos. Mais ce relais de croissance demeure sous-exploité par les professionnels.

Ils consacrent en moyenne près de 3000 dollars par an à leurs vacances. Mais les 70% d'internautes qui préparent leurs séjours en ligne ET utilisent assidûment les réseaux sociaux ne sont encore que la cible distraite des voyagistes, indique une étude publiée par PhocusWright*. Une situation paradoxale si l'on considère que cette population curieuse et réactive (qui utilise les moteurs de recherche et les sites de voyage en ligne plus que la moyenne des internautes) constitue un relais d'information potentiel de premier choix. Près d'un tiers d'entre eux reconnaît pouvoir être influencé par des commentaires postés sur un réseau social comme Facebook.

Sur Facebook, les internautes n'adhèrent pas au discours des voyagistes

Mais sur ce dernier, ils n'accordent justement qu'une attention lointaine à la présence des professionnels du tourisme. Certes, près de la moitié des utilisateurs de sites collaboratifs ne rechigne pas à faire allégeance à une marque ou une entreprise (c'est-à-dire à "devenir fan"d'une page). Mais cette proportion tombe à un cinquième quand il s'agit d'accorder sa confiance sur un réseau à des professionnels. Et donc de servir de porte-voix à leur communication en ligne.

Des réseaux sociaux au potentiel inexploit

En conséquence, à peine 4 % des internautes qui préparent leurs voyages en ligne reconnaissent avoir reçu des offres promotionnelles et des conseils vacances de la part de professionnels du secteur sur leur profil, indique PhocusWright. Et ils sont au final moins de 15 % à déclarer recourir aux réseaux sociaux pour planifier leur prochain séjour. Par ces derniers, il faut ici entendre en (très) grande majorité Facebook, qui rassemble 90 % d'utilisateurs connectés, sur la tranche d'âge des 18-24 ans. Quand les plates-formes comme Twitter ne représentent en encore au mieux que 3 % des internautes, relève l'étude. 

* Etude menée du 25 au 28 mai 2010 auprès de 792 personnes ayant soit utilisé Internet pour préparer leurs dernières vacances, soit partagé en ligne des expériences de voyages.