De nouvelles fonctionnalités de la VR entendent dépasser la simple expérience visuelle en proposant des immersions au cœur du toucher, de l’odorat et même du goût.

La VR stimule le toucher, l'odorat et le goût

Quand on pense aux technologies de réalité virtuelle, on pense le plus souvent aux expériences visuelles et sonores qu’elle permet. Or, pour rendre l’immersion encore plus réaliste, encore plus expérientielle, des entreprises de la VR développent de nouveaux instruments capables de simuler les autres sens, à savoir le toucher, l’odorat et le goût. En ce sens, la start-up lilloise Go Touch VR a développé une bague, qui, associée à un casque de réalité virtuelle, permet à ses utilisateurs de toucher des objets virtuels. Ainsi, il est possible de ressentir la forme et la texture d’un objet pourtant artificiel sans le toucher réellement. L’utilisateur peut aussi interagir directement avec cet objet, le manipuler, le faire bouger, le modifier.  Outre son caractère particulièrement immersif, cette technologie pourrait bouleverser les domaines du jeu, mais aussi de la formation et du retail. Présenté au CES 2017, certaines entreprises comme BMW, se sont déjà intéressées au dispositif.

Quant à elle, la société japonaise Vaqso VR a mis au point un système de cartouches olfactives à greffer au casque de réalité virtuelle. Equipé d’une connectivité Bluetooth, le dispositif, placé à proximité du nez de l’utilisateur reçoit des signaux magnétiques en fonction de l’univers représenté et dégage des odeurs adaptées grâce à un mini ventilateur. Plus étonnant encore, Nimesha Ranasinghe, chercheur à la National University of Singapore, a créé une sucette numérique permettant de retransmettre différents goûts grâce à des éléments thermoélectriques qui, en fonction de la chaleur, laissent échapper des saveurs sucrées ou épicées. Si ces projets sont encore, pour la majorité, expérimentaux et en phase de test, il est fort probable qu’ils viennent enrichir l’offre VR dans les prochains mois. Reste alors à concevoir des technologies VR capables de relier les cinq sens entre eux pour que « dans une ténébreuse et profonde unité, vaste comme la nuit et comme la clarté, les parfums, les couleurs et les sons se répondent » (Baudelaire –Correspondances).

Rédigé par Théo Roux
Journaliste