abonnement. Wanadoo a identifié les jeux massivement multijoueurs comme étant l’un des premiers contenus pour les lesquels les internautes sont prets à payer. En juillet 2000, Wanadoo a lancé «la...

abonnement. Wanadoo a identifié les jeux massivement multijoueurs comme étant l’un des premiers contenus pour les lesquels les internautes sont prets à payer. En juillet 2000, Wanadoo a lancé «la Quatrième Prophétie», afin d’éduquer le marché en faisant découvrir au plus grand nombre d’internautes le massivement multijoueurs (MMJ) et acquérir une expertise en terme d’animation, d’exploitation et de marketing. «La Quatrième Prophétie» enregistre plus de 200 000 joueurs inscrits, dont 120 000 actifs. Fort de ce succès et de son expérience dans ce domaine, Wanadoo lance en France le 21 janvier 2002, puis en Allemagne et en Grande-Bretagne, le 1er février 2002, un jeu massivement multijoueurs payant: «Dark Age of Camelot». Le CD-Rom du jeu est commercialisé 34,95 euros dans les réseaux de distribution spécialisés et traditionnels, avec un mois d’abonnement offert puis sur abonnement payant: 1 mois pour 10 euros, 3 mois pour 27 euros ou 6 mois pour 30 euros. En France, les internautes pourront régler par carte bleue, en Angleterre avec les cartes Switch et Solo, en Allemagne par ELV (Electronisches Lastschriftverfahren, équivalent d’un RIB en ligne). Chacun des pays propose aussi le paiement par cartes Visa et Eurocard/Mastercard. Wanadoo a développé une solution sécurisée de gestion des abonnements, proposant des modes de paiement adaptés, afin de répondre au mieux aux spécificités des pays concernés. «Dark Age Of Camelot» est un MMJ dit de «deuxième génération» en 3D développé par la société Mythic Entertainement (http://www.mythicentertainment.com), un studio de développement américain basé à Fairfax en Virginie. Wanadoo est présent dans le domaine du jeu, d’une part avec sa filiale Wanadoo Edition, constituant le pole de production, d’édition et de distribution de jeux vidéo et de programmes de divertissement grand public sur consoles, cédéroms et Internet, d’autre part avec GOA.com, spécialiste français du jeu en ligne, comptant à ce jour plus d’un million de membres et proposant plus d’une centaine de jeux. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 22/01/2002)