Le réseau français d’informations locales et de services de proximité sur Internet, Webcity (http://www.webcity.fr) fetera son 5ème anniversaire en mars prochain. Alexandre Dreyfus a en effet init...

Le réseau français d’informations locales et de services de proximité sur Internet, Webcity (http://www.webcity.fr) fetera son 5ème anniversaire en mars prochain. Alexandre Dreyfus a en effet initié le réseau Webcity.fr le 15 mars 1997 avec le lancement du site lyonnais «Cybergone». Le réseau Webcity.fr s’implantait sur 8 grandes villes un an plus tard, pour en couvrir 37 au total dès 1999. A ce jour, Webcity.fr enregistre plus de 120 000 abonnés à sa lettre d’informations bi-hebdo, Citymail (+ 140 % sur un an), plus de 3 millions de pages vues par mois (+ 20 % sur un an) et plus de 300 000 visiteurs uniques par mois (+ 20 % sur un an). Le réseau propose plus de 8 000 évènements qualifiés en permanence dans son agenda (bons plans et sorties dans chaque ville), plus de 60 000 lieux renseignés par fiche (photos, géolocalisation, horaires …) et plus de 300 jeux et concours par mois, drainant en moyenne 80 000 joueurs par mois et près de 4 000 personnes en salles uniquement sur invitations. Le réseau compte plus de 2500 partenaires à l’année (organisateurs d’évènements, théatres, mairies …) et près de 500 annonceurs, dont plus de 80 % sont des acteurs dits traditionnels. Objectif du site: ne pas etre une vitrine de la ville, mais offrir un réel service aux internautes. Chaque information trouvée par l’internaute sur Webcxity doit etre utilisable. En complément de son principal revenu composé par la publicité locale et nationale, Webcity développe des «services premiums» rémunérateurs, à forte valeur ajoutée: e-ticketing: Webcity a lancé depuis janvier une plate-forme de e-ticketing pour les gros évènements. Des offres spécifiques sont développées pour les abonnés (réductions et avantages). Petites annonces et rencontres payantes: 15 % du trafic est réalisé aujourd’hui sur le service de petites annonces. Webcity a donc décidé de proposer des annonces payantes, diffusées sur sa homepage et ses newsletters spécialisées. En outre, d’ici à mars 2002, un service de rencontres locales sur abonnement sera lancé, 52 % des internautes de Webcity étant célibataires. Publi-agenda: les acteurs de manifestations culturelles peuvent publier eux-memes leurs évènements et gagner en visibilité par le biais de formules et forfaits payants. D’ici la fin du premier semestre, Webcity souhaite que 20 à 30 % de son trafic soit effectué sur du contenu rémunérant, avec l’ensemble de ces services. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 24/01/2002)