Le festival a été l'occasion pour des jeunes pousses de l'équipe belge de rendre leurs projets plus visibles. Au programme : création d'œuvre musicale et social gaming écologique.

Cette année le festival recevait une délégation du WIF Belgique qui mêlait stands de projets webs locaux et travaux étudiants. Le festival a été l'occasion pour ces participants de se créer des contacts mais aussi d' échanger avec des professionnels. En voici deux exemples :
 
Thetreehub.com : associer jeu et soutien financier de projets écologiques
La plate-forme écologique The tree hub est un mélange entre le "social gaming" et le financement de projet. Son concept ? Sensibiliser les internautes à des thématiques environnementales. Pour lutter contre la déforestation, le site propose notamment de soutenir la plantation d'un arbre. Pour ce faire, les internautes sont invités à gérer virtuellement un 'E-pousse' ou un espace vert 'la Farmville'. Le site toujours en cours de développement prévoit d'intégrer prochainement une monnaie virtuelle –  pour la récolte de fonds réels -  et d'ouvrir ses applications aux réseaux sociaux.
MusicoMaton
Deuxième projet, plus musical : MusicoMaton. Sur ce site, les internautes sont invités à visionner et à mixer des séquences de vidéos qui ont été enregistrées au cours de divers festivals : WIF, Nuits Botaniques, Tombée de la Nuit… Sur celles-ci, on peut retrouver des personnes qui dans une cabine type photomaton enregistrent un mouvement et un son. Le but étant pour les internautes de créer une œuvre musicale.