L'éditeur de programmes de télévision et de jeux pour mobiles WonderPhone vient d'annoncer qu'il allait solliciter une licence auprès du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) une licence pour...

L'éditeur de programmes de télévision et de jeux pour mobiles WonderPhone vient d'annoncer qu'il allait solliciter une licence auprès du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) une licence pour mener des expérimentations sur un système de télévision "podcastée", qui permettrait à l'utilisateur de charger automatiquement sur son mobile les programmes qu'il aurait auparavant sélectionnés.

Cette expérimentation, présentée comme une première mondiale, aurait comme intérêt "de mettre en évidence de nouveaux usages de la télévision mobile, distincts de la télévision linéaire traditionnelle", explique le communiqué de WonderPhone.

L'éditeur souhaiterait créer un nouveau mode de télévision basé sur le principe du podcast, ou "push to store". Au lieu de diffuser un programme à chaque fois qu'un utilisateur en fait la demande, le programme est diffusé une fois en direction de tous ceux qu'il intéresse et stocké dans leurs mobiles. L'utilisateur est ensuite libre de le regarder lorsqu'il le souhaite. Avantage : on réduit considérablement le taux d'utilisation du spectre hertzien.

WonderPhone pense qu'en matière de télévision sur mobile, il est essentiel de développer les formats courts et ciblés : on n'a pas forcément le temps ou l'envie de passer une demi-heure devant un journal télévisé lorsqu'on désire juste s'enquérir des résultats sportifs par exemple. Les chiffres de la consommation de télévision sur mobile confirment cette tendance : les utilisateurs ne restent jamais bien longtemps devant le très petit écran !

L'éditeur suggère au CSA d'ouvrir une nouvelle expérimentation de télévision sur mobile, la cinquième en se basant sur ces deux principes : formats courts et diffusion sur le mode du podcast. Il estime " d'une importance capitale pour l'ensemble des secteurs de l'audiovisuel et de la téléphonie mobile" les conclusions de cette expérimentation qu'il souhaite mener en priorité sur la tranche des 15-25 ans, considérée comme la plus représentative de ces nouvelles tendances en matière d'usages numériques.

Il développe notamment l'idée d'une télévision "horizontale", dans laquelle l'utilisateur n'est plus soumis à une grille d'horaires mais devient le propre compositeur de ses programmes et peut les communiquer aux autres, ce qui correspond effectivement à certains des nouveaux usages en développement sur Internet : blogs, podcast, etc.

En attendant de savoir ce que le CSA pensera de cette initiative, nous vous invitons à lire ou à relire l'édito dans lequel nous évoquions la question des nouveaux usages induits par les TIC en matière de télévision !

(Atelier groupe BNP Paribas - 03/11/05)