Microsoft est le premier à s'aventurer dans la nouvelle génération des consoles de jeu. Sa XBox 360 sort le 22 novembre aux Etats-Unis, le 2 décembre en Europe et le 10 au Japon. Si elle a de...

Microsoft est le premier à s'aventurer dans la nouvelle génération des consoles de jeu. Sa XBox 360 sort le 22 novembre aux Etats-Unis, le 2 décembre en Europe et le 10 au Japon. Si elle a de l'avance sur ses concurrentes, de lourds défis reposent sur la petite dernière de Microsoft. Elle doit alléger les affres financières provoquées par la XBox, première du nom, et à terme, permettre au département de renouer avec les bénéfices. La XBox a fait perdre 4 milliards de dollars à Microsoft. Début octobre, l'Europe et les USA regroupaient 51 millions de PS2, contre 18 millions de Xbox, et 13,2 millions de GameCube .
XBox 360 : le hub où convergent les flux numériques de votre salon
Le géant de Redmond mise sur la convergence des médias vers sa nouvelle console. Elle drainera les différents médias de votre domicile. La Xbox 360 permet d'écouter de la musique puisqu'elle lit tous les types de fichiers médias copiés depuis le disque dur de votre PC (exploité sous Windows XP). Mais elle joue aussi les musiques stockées sur votre baladeur numérique (elle reconnaît même votre iPod) Elle affiche vos photos et lit vos films.

Elle est ouverte au multimédia de votre salon même s'il provient de produits concurrents. La XBox 360, branchée à votre écran, vous permet de retrouver tous les contenus de votre ordinateur sur l'écran de votre télévision, via le système Windows Media Center. Microsoft fait de la XBox 360 le coeur vers lequel convergent tous les flux de divertissement numérique.

Et en tant que console ? Elle est déclinée en deux versions. La première coûte 299 euros (le seuil symbolique des 300 euros ne sera pas dépassé). Le jeu en réseau est une option payante et nécessitera l'achat d'un disque dur à 99,99 euros. Pour profiter de la rétrocompatibilité éventuelle de certains jeux, il faut aussi acquérir ce fameux disque dur. La "XBox Core System" constitue une offre d'appel. Le prix très élevé des accessoires en rend l'achat indirectement très élevé.

La deuxième offre, à 399 euros, est nettement plus intéressante. Le package inclut, entre autre, un disque dur de 20 Go, un câble haute définition (tant promu par Microsoft), un accès au jeu en réseau. Avec ce modèle "XBox 360 Premium", la rétrocompatibilité de certains jeux est possible.
 

Un positionnement familial pour une console tous publics
Pour séduire, Microsoft combine suspense et annonces formelles. Cependant, un élément de la stratégie du groupe reste clair : la XBox 360 n'est pas réservée à l'ado fou de jeux vidéos. Cependant, à lui aussi, elle doit plaire. La XBox 360 doit être accessible aux néophytes et surprendre les initiés. Elle doit avoir plusieurs niveaux "d'appréhension".

Beaucoup d'enfants, on n'en doute pas, demanderont la console au Père Noël. Et la force de Microsoft sera de vendre la console à la mère, avant de la vendre à l'enfant. A coup de lecteur DVD et de musique, la XBox 360 devient un produit qui intéresse l'ensemble de la famille, tous âges et sexes confondus. Et notamment la mère qui pèse dans la décision d'achat. Son prix n'est plus qu'une bagatelle pour une console qui est un cadeau pour tous !

La stratégie de Microsoft est donc précise. Reste à savoir si sa mise en place sera efficace... Un certain flou demeure, à la veille du lancement, sur les jeux qui seront disponibles dès le lancement. Microsoft doit prendre en compte son positionnement tout public dans le lancement des premiers jeux. Certes, Halo - jeu de tir futuriste dans un monde extra-terrestre mystérieux en forme d'anneau qui a, à lui-seul, booster les ventes de la console- a fait le (relatif) succès de la XBox première génération. Pourtant, il risque de ne pas enthousiasmer les mères au foyer...

La XBox 360 a le potentiel d'une révolution. Elle peut bouleverser la définition du mot console. Elle peut aussi être tuée dans l'oeuf par une campagne publicitaire insuffisamment claire et percutante sachant qu'à l'origine la XBox a été positionnée comme une simple console de jeu.

Ornella Nomber, pour l'Atelier

(Atelier groupe BNP Paribas- 28/10/2005)