La nouvelle console de Microsoft était très attendue. Sortie depuis mardi aux Etats-Unis, elle n'est pas seulement au centre des discussions des joueurs. Microsoft vendrait sa petite dernière à...

La nouvelle console de Microsoft était très attendue. Sortie depuis mardi aux Etats-Unis, elle n'est pas seulement au centre des discussions des joueurs. Microsoft vendrait sa petite dernière à un prix bien inférieur au prix de fabrication. Au lendemain du lancement, beaucoup de magasins étaient déjà en rupture de stock, ce qui a permis de faire considérablement monter les enchères, notamment sur eBay.

Microsoft perdrait 126 dollars sur chaque XBox 360

D'après les analystes d'iSuppli, repris par Business Week , la XBox 360 serait vendue à perte. L'institut a démonté la console pour étudier les composants et ils sont arrivés à la conclusion que la XBox 360 coûtait 470 dollars à fabriquer alors qu'elle n'est vendue que 399 dollars. Les objets fournis dans le pack (câble, manette etc...) ajoutent 55 dollars de perte. Au total, le géant de Redmond perd donc 126 dollars par console vendue. Ces estimations incluent les ristournes certainement obtenues par Microsoft auprès de ses fournisseurs du fait des quantités commandées.

Cependant, Microsoft compte sur la XBox 360 pour rééquilibrer les comptes du département console qui ont été plongés, par la XBox première version au fin fond du rouge. La console n'avait été vendue qu'à 22 millions d'exemplaires dans le monde contre 90 millions pour la Playstation 2 de son grand concurrent Sony. Au 30 juin 2005, le département avait perdu 391 millions de dollars avec la XBox.

Une porte-parole de Microsoft a expliqué que le géant comptait réaliser des profits sur la console à partie de 2007, au moment où les ventes de consoles seront largement équilibrées par les ventes de jeux et d'accessoires.

Microsoft a misé sur un lancement précoce de sa console par rapport à celles de ses concurrents Sony et Nintendo. On le sait aujourd'hui, l'entreprise mise également, comme pour la XBox, sur un prix bas, sur lequel les pertes sont considérables. La première du nom était vendue 299 dollars alors que sa fabrication coûtait 323 dollars. A terme, l'effet d'apprentissage s'ajoutera aux économies d'échelle et ce chiffre de 123 dollars sera largement revu à la baisse. ISuppli avance une réduction de 50 dollars sur le prix de fabrication.

La XBox 360 en rupture de stocks : un buzz orchestré par Microsoft ?

Certains avancent que c'est une technique marketing. Microsoft réfute ces accusations et parle d'un incident logistique qui devrait être très vite résolu. Difficile de croire que Microsoft aurait laissé un problème de logistique saborder un lancement aussi bien orchestré...

Deux jours après son lancement, que ce soit volontaire ou pas, les faits sont là : on ne trouve plus de XBox 360 en magasin. Les géants du e-commerce comme Amazon ou Walmart sont à court. Tout comme les magasins physiques... Ce phénomène rappelle le lancement de l'iPod mini aux Etats-Unis. Les Apple Store n'étaient pas tenus au courant à l'avance des dates de livraisons et les stocks ne duraient jamais plus de quelques jours. Histoire de faire monter la tension...

Effet immédiat : les enchères montent sur eBay . Sur le site du leader des enchères en ligne, on trouve des annonces folles et des prix qui multiplient par dix ou plus le tarif d'origine. La spéculation fait monter le prix des échanges.

Microsoft prévoit de vendre entre 2,75 et 3 millions de XBox 360 dans les 90 jours prochains. Mais, d'après les analystes, le véritable succès de la console ne devrait pouvoir se mesurer que fin 2007. A cette date, la Playstation 3 et la Xbox 360 auront été lancées depuis plus d'un an. Le succès à long terme devrait dépendre des jeux des consoles respectives. Il suffit d'un gros hit pour renverser la tendance. L'excitation du lancement ne permet pas de s'avancer sur le succès de la console. Rien n'est encore joué...

(Atelier groupe BNP Paribas - 25/11/05)