Yahoo! vient de lancer une nouvelle version de Yahoo! Messenger. Celle-ci sera utilisable avec un simple navigateur, et ne nécessitera plus l'installation d'un logiciel spécifique. But de la manoeuvre: cibler un plus grand nombre...

Yahoo! vient de lancer une nouvelle version de Yahoo! Messenger. Celle-ci sera utilisable avec un simple navigateur, et ne nécessitera plus l'installation d'un logiciel spécifique. But de la manoeuvre: cibler un plus grand nombre d'internautes, notamment ceux dits nomades.
En effet, les internautes pourront désormais discuter et accéder à leurs contacts d'un café Internet ou de n'importe quel ordinateur autre que le leur. Les hommes d'affaires, en fréquents déplacements, mais aussi les employés qui travaillent dans des entreprises au réseau sécurisé, pourront aussi en bénéficier.
Yahoo! espère également intéresser les utilisateurs de sites communautaires tels que MySpace.
Brad Garlinghouse, le vice-président responsable des communications chez Yahoo!, estime, dans des propos relayés par Reuters, que "trop de gens ont été privés des bénéfices de ce type de communications. [...] Internet passe d'une étape statique où une page Web est juste une page Web à un stade où une page Web commence à contenir les applications d'un ordinateur traditionnel".
Seul bémol: le service n'est disponible pour le moment qu'aux Etats-Unis, au Brésil, en Inde, en Malaisie, aux Philippines et au Vietnam. D'autres versions devraient être disponibles d'ici la fin de l'année.
La France devra donc patienter avant de pouvoir se livrer aux joies de la discussion instantanée depuis n'importe quel poste. Il reste néanmoins intéressant de noter la priorité donnée aux pays émergents dans le lancement de l'application. Les internautes qui consultent Internet depuis un cybercafé y sont en effet beaucoup plus nombreux que dans les pays occidentaux.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 04/05/2007)