Trois des plus grands acteurs de l’Internet mondial, en général en féroce concurrence, ont annoncé une alliance autour de la lutte anti-spam. AOL (32,5 millions de clients et premier fournisseur ...

Trois des plus grands acteurs de l’Internet mondial, en général en féroce concurrence, ont annoncé une alliance autour de la lutte anti-spam. AOL (32,5 millions de clients et premier fournisseur d’accès Internet aux Etats-Unis), Microsoft (avec MSN, 9 millions d’abonnés et 300 millions d’utilisateurs, et Hotmail) et Yahoo ! (237 millions d’utillisateurs) s’engagent à mettre en place les moyens nécessaires à la pénalisation des spammeurs et à la réduction du nombre de spams.Cette stratégie répond à un souci commun : faire en sorte que les coordonnées des utilisateurs de services en ligne ne puissent pas être récupérées et utilisées. Dès qu’une inscription est enregistrée sur une boîte mail ou chez un marchands en ligne, les données peuvent être piratées. Les spammeurs ouvre également des comptes multiples pour bénéficier de nombreux points d’accès aux bases d’internautes. Les fournisseurs d’accès et les services d’e-mail proposent tous des filtres, mais des décisions doivent être prise globalement. Quatre priorités ont donc été avancées. Les trois géants de l’Internet vont tenter de réduire le nombre de spams en utilisant au maximum les techniques de filtres, et en laissant la possibilité aux utilisateurs importunés de contacter leur fournisseur d’adresses e-mail. Ils vont également essayer de sensibiliser tous les acteurs du e-commerce, afin de mieux distinguer les courriers commerciaux des spams. Enfin, ils vont intervenir afin qu’une législation cohérente soit mise en place au niveau mondial. (Atelier groupe BNP Paribas – 29/04/03)