)lancera Astra 1G. A 4 heures 10 du matin, le 3 décembre, une fusée Proton partira de Baïkonour (Kazakhstan) pour mettre sur orbite le septième satellite de la genération Astra "co-localisé" sur la ...

)lancera Astra 1G. A 4 heures 10 du matin, le 3 décembre, une fusée Proton partira de Baïkonour (Kazakhstan) pour mettre sur orbite le septième satellite de la genération Astra "co-localisé" sur la position 19,2° Est. Déjà leader européen en matière de réception directe de programmes de télévision par satellite, l'opérateur luxembourgeois d'Astra 1G pourra atteindra ainsi les 24 millions de foyers captant Astra sur le Vieux Continent et le premier million d'antennes sur le marché français. Astra 1G comptant 32 répeteurs numériques permettant chacun de diffuser sur le même canal de 6 à 8 programmes, porte la capacité de la famille Astra à 120 répéteurs dont 64 en analogique et 56 en numérique. Le groupe Canal+ disposant déjà de 24 répéteurs sur Astra 1E et 1G (dont 8 pour CanalSatellite) est, avec 2 répéteurs réservés pour CanalSatellite Digital et le marché espagnol et 2 autres pour sa filiale Canal+ Nederland, le client le plus important de la SES pour ce satellite Astra 1G. Les chaînes publiques allemandes ARD (2 répéteurs) et ZDF (1), le groupe Kirch pour DF1 Première (1) et les chaînes publiques autrichienne et suisse ORF-SRG (1) sont ses autres clients. Au début de l'année prochaine, la SES devrait mettre en orbite son satellite de nouvelle génération Astra 2A destiné au marché britannique. Ainsi le bouquet BSkyB de Rupert Murdoch pourra commencer la diffusion de ses programmes en numérique. (Les Echos - 27/11/1997)