déclaré "je n'ai pas l'intention d'accepter les modalités que les Américains veulent imposer au commerce électronique". Pour Bercy, le commerce électronique constitue une opportunité et un défi maje...

déclaré "je n'ai pas l'intention d'accepter les modalités que les Américains veulent imposer au commerce électronique". Pour Bercy, le commerce électronique constitue une opportunité et un défi majeur pour l'économie française en termes de concurrence, création d'emplois et d'exportation. Du reste, le travail engagé aujourd'hui sur les nouvelles technologies porte sur l'ensemble des relations interentreprises concernées par les opérations réalisées sur Internet. Prenant clairement le contre-pied du rapport d'Ira Magaziner, favorable à un cadre réglementaire ultra libéral, le ministre de l'Economie s'adressant aux commerçants réunis à l'occasion de ces "états généraux", a également annoncé la mise en place d'un nouveau cadre réglementaire et législatif pour le commerce électronique s'appuyant sur le rapport demandé à Francis Lorentz. (Le Figaro - 04/11/1997)